Bienvenue chez Eminence Grise, l’Association pour la création et le développement d’entreprises. Nos adhérents , vous proposent leur aide. Cliquez sur l’icône de votre besoin et recevez gratuitement jusqu’à trois propositions par métier.

Si vous le souhaitez nos experts peuvent étudier votre projet afin d’envisager les forces et les autres points à étudier.

Cliquez sur l’icône puis
remplir le formulaire > >

Création et développement d’entreprise à Paris-18


AVOCAT A PARIS-18 :
Recherche AVOCAT pour les affaires ? Trouver un cabinet d’AVOCATS pour créer les statuts de société ? En droit, l'AVOCAT est un juriste dont les fonctions traditionnelles sont de conseiller, représenter, d'assister et de défendre ses clients, personnes physiques ou morales, en justice, en plaidant pour faire valoir leurs droits et, plus généralement, pour les représenter. L'AVOCAT s'acquitte d'une fonction de conseil et de rédacteur d'actes. Dans l'Antiquité, en Grèce et à Rome officiaient déjà des défenseurs, mais le plus souvent, l'accusé devait se défendre lui-même. Selon le code de Solon, l'accusé devait plaider sa cause devant le tribunal, recourant aux services du logographe s'il se sentait incapable de produire un discours convenable. À Rome, l'intervention d'AVOCATS devient courante dans les derniers siècles de la République mais, légalement, ne peut donner lieu à rémunération. N'importe quel orateur brillant ou juriste compétent peut se constituer AVOCAT. Au vie siècle, l'empereur Justinien crée la corporation des AVOCATS pour la première fois, l’« Ordre des AVOCATS ». En France, la première mention relative à des AVOCATS figure dans un capitulaire de Charlemagne de 802. Dans le royaume de France, Philippe III le Hardi rédige l'ordonnance du 23 octobre 1274 reconnaissant aux AVOCATS membres du Parlement la qualité de corps constitué (droit au titre de « Maître »), soumis au secret professionnel et organisant le métier d'AVOCAT : parmi les règles se trouve l'obligation de prêter serment, de défendre une cause juste et de recevoir un salaire modéré. Une partie des AVOCATS du Moyen Âge étaient des clercs, portant une robe noire qui reste le costume de cette profession en France. La pratique du barreau (appelé ordo) ne débute qu’avec la fixation du Parlement de Paris en 1302 et la création du tableau des AVOCATS (liste des individus ayant le pouvoir de défendre à la Cour) en 1327 par Philippe de Valois. Apparaissent alors les premières règles de déontologie. En 1344, un arrêt de règlement du parlement de Paris officialise le statut d'AVOCAT dont la profession compte 51 membres en 1340. L'Ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 limite le rôle de l'AVOCAT en matière criminelle, l'accusé étant privé de défenseur lors de l'instruction et à l'audience. La Révolution française réaffirme son rôle, autorisant sa présence pendant l’instruction (sans droit d’intervention) et la plaidoirie. Le bâtonnier est le président du conseil de l'Ordre des AVOCATS ; il portait un bâton dans les processions religieuses médiévales. Son rôle consiste notamment à régler les litiges entre confrères. Un barreau séparait l'AVOCAT du public. En France, l'AVOCAT est un auxiliaire de justice. À la suite de la fusion avec d'autres professions connexes, en 1971 et en 1990, la profession d'AVOCAT regroupe aujourd'hui les précédentes professions d'avoué de première instance, et de conseil juridique. Il exerce sa profession de manière indépendante et n'est donc soumis à aucune autorité hiérarchique, sauf, en ce qui concerne les AVOCATS salariés, à celle qui porte sur l'organisation du travail. Ce métier fait partie de la nomenclature des professions et catégories socioprofessionnelles plus précisément dans la catégorie 3, celle des cadres plus précisément dans les professions libérales, enfin plus précisément en 312 AVOCATS. Depuis la loi no 70-9 du 2 janvier 1970, dite Loi Hoguet, les AVOCATS ont la possibilité d'intervenir comme mandataire en transactions immobilières pour recueillir un mandat de vente, d'achat, de location ou de recherche de location d'un bien immobilier. Le rôle de professionnel du droit, les principes déontologiques, et les règles de représentation des fonds qui s'imposent à l'AVOCAT mandataire en transactions immobilières sont autant de garanties pour le mandant, désireux de sécuriser sa transaction tant sur le plan juridique (rôle de conseil de l'AVOCAT) que financier (dépôt des fonds à la CARPA, la Caisse des règlements pécuniaires des AVOCATS). Pour devenir AVOCAT, il faut au préalable effectuer quatre années de droit (niveau Master 1, anciennement Maîtrise), puis réussir l'examen d'entrée d'un cursus conduisant à un diplôme terminal, le CAPA ou certificat d'aptitude à la profession d'AVOCAT. Après ce parcours de dix-huit mois de formation dans une École d'AVOCATS autrefois, Centre régional de formation professionnelle des AVOCATS (ou CRFPA), sanctionnés par la réussite à l'examen de sortie, le futur AVOCAT prête serment devant la première chambre de la Cour d'appel dont dépend le tribunal de grande instance auprès du barreau auquel il souhaite être rattaché, et être inscrit audit barreau après présentation au conseil de l'ordre pour être habilité à exercer la profession d'AVOCAT.

COMPTABLE A PARIS-18 :
Recherche COMPTABLE pour gérer sa compta et produire son bilan de fin d’année ? Trouver un cabinet COMPTABLE vous assister dans la gestion de votre société ? Comptabilité ou comptabilité est la mesure, le traitement et la communication de l'information financière sur les entités économiques telles que les entreprises et les sociétés. Le domaine moderne a été créé par le mathématicien italien Luca Pacioli en 1494. La comptabilité, appelée «langue des affaires», mesure les résultats des activités économiques d'une organisation et transmet cette information à une variété d'utilisateurs, y compris les investisseurs, les créanciers, gestion et régulateurs. Les praticiens de la comptabilité sont connus comme des COMPTABLE. Les termes «comptabilité» et «reporting financier» sont souvent utilisés comme synonymes. La comptabilité peut être divisée en plusieurs domaines, y compris la comptabilité financière, la comptabilité de gestion, l'audit externe, la comptabilité fiscale et la comptabilité analytique. Les systèmes d'information COMPTABLE sont conçus pour soutenir les fonctions COMPTABLE et les activités connexes. La comptabilité financière est axée sur la communication de l'information financière d'une organisation, y compris la préparation des états financiers, aux utilisateurs externes de l'information, tels que les investisseurs, les autorités de réglementation et les fournisseurs; et la comptabilité de gestion se concentre sur la mesure, l'analyse et la communication de l'information à des fins d'utilisation interne par la direction. L'enregistrement des transactions financières, de sorte que les résumés des états financiers puissent être présentés dans des rapports financiers, est connu sous le nom de comptabilité, dont la comptabilité en partie double est le système le plus courant. La comptabilité est facilitée par les organismes COMPTABLE tels que les normalisateurs, les cabinets COMPTABLE et les organismes professionnels. Les états financiers sont habituellement vérifiés par les cabinets COMPTABLE et préparés conformément aux principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR). Les PCGR sont établis par diverses organisations normatives telles que le Financial Accounting Standards Board (FASB) aux États-Unis et le Financial Reporting Council au Royaume-Uni. À partir de 2012, «toutes les grandes économies» ont l'intention de converger vers ou d'adopter les Normes internationales d'information financière (IFRS). Les deux mots COMPTABLE et COMPTABLE étaient utilisés en Grande-Bretagne au milieu des années 1800, et sont dérivés des mots accompting et COMPTABLE utilisés au 18ème siècle. En anglais moyen (utilisé à peu près entre le 12ème et la fin du 15ème siècle) le verbe "rendre compte" avait la forme accounten, qui était dérivé du vieux mot français aconter, qui est à son tour lié au mot latin vulgaire computare, signifiant " compter ". La base de computare est le putare, qui "variait signifier tailler, purifier, corriger un compte, donc compter, calculer, aussi bien que penser". Le mot "COMPTABLE" est dérivé du mot français compter, qui est également dérivé du mot italien et latin computare. Le mot était autrefois écrit en anglais comme "accomptant", mais au fil du temps le mot, qui a toujours été prononcé en laissant tomber le "p", est devenu progressivement changé à la fois dans la prononciation et dans l'orthographe de son présent. La comptabilité a été diversement définie comme la tenue ou la préparation des dossiers financiers d'une entité, l'analyse, la vérification et la déclaration de ces dossiers et "les principes et procédures de comptabilité"; cela fait aussi référence au métier de COMPTABLE. La comptabilité se réfère à l'occupation ou la profession d'un COMPTABLE, en particulier en anglais britannique. La comptabilité financière met l'accent sur la communication de l'information financière d'une organisation aux utilisateurs externes de l'information, tels que les investisseurs, les investisseurs potentiels et les créanciers. Il calcule et enregistre les transactions commerciales et prépare des états financiers pour les utilisateurs externes conformément aux principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR). Les PCGR, à leur tour, découlent d'un large accord entre la théorie et la pratique de la comptabilité, et évoluent au fil du temps pour répondre aux besoins des décideurs. La comptabilité financière produit des rapports axés sur le passé - par exemple les états financiers établis en 2006 sur les résultats de 2005 - sur une base annuelle ou trimestrielle, en général sur l'organisation dans son ensemble. Cette branche de la comptabilité est également étudiée dans le cadre des examens du conseil d'administration pour la qualification en tant qu'actuaire. Il est intéressant de noter que ces deux professionnels, COMPTABLE et actuaires, ont créé une culture d'être des rivaux. La comptabilité de gestion met l'accent sur la mesure, l'analyse et la communication de l'information qui peut aider les gestionnaires à prendre des décisions pour atteindre les objectifs d'une organisation. En comptabilité de gestion, les mesures internes et les rapports sont fondés sur l'analyse coûts-avantages et ne sont pas tenus de respecter le principe COMPTABLE généralement accepté (PCGR). En 2014, la CIMA a créé les principes de comptabilité de gestion mondiale (GMAP).

CREATION SITE INTERNET A PARIS-18 :
Création de SITES INTERNET, développement de SITES WEB pour votre entreprise ou votre société. Pour créer un site sur mesure pour vendre en ligne ou présenter ses produits.
Constituants des pages. La structure et le contenu, en HTML ou en XHTML. La présentation avec les feuilles de style CSS. Le graphisme par découpage et intégration des images GIF, JPG, PNG, MNG. Le comportement en Javascript qui sera géré côté client par le navigateur. La navigation et l'échange de données par l'intermédiaire du protocole HTTP et l'utilisation de Web Service ou d'AJAX. L'animation en Flash ou en SVG, et depuis fin 2014, avec certains attributs du CSS3 ainsi que l'utilisation du Canvas avec le Javascript. L'incorporation de multimédias. Le dynamisme au niveau de la gestion de contenu se fera côté serveur avec des langages de développement de type PHP, Java, ASP,... fonctionnant avec un serveur Web. La plateforme Node.js permet la création de serveur web en Javascript, ainsi le dynamisme se fait en Javascript que ce soit côté client, ou serveur. Dans le cadre d'un SITE INTERNET d'entreprise, le web design est défini selon les objectifs qui lui sont fixés : SITE WEB corporate : l'objectif premier est de développer la visibilité de l'offre et de la marque. Les sous-objectifs fixés au web design sont la validation de la lisibilité de l'identité de la société, l'amélioration de la qualité du trafic (plus profond), la facilitation de création d'un capital relationnel entre les visiteurs et le SITE WEB (donc l'entreprise, optimiser les temps de réponses des pages. SITE INTERNET e-commerce : l'objectif premier est de transformer les visites en ventes. Le premier KPI affecté au web design est la réduction du taux d'abandon du panier (63 % en moyenne). Landing page : l'objectif d'une atterripage est de capter un visiteur pour des sous objectifs diverses : alimenter une base de données mail de suspects, de prospects, de demande de contact pré-qualifiées... trois tâches sont affectées au web design : temps d'accès, cohérence du message entre celui qui capte le visiteur et celui de la landing page dans un objectif d'avoir un maximum de trafic intéressé, adaptation du formulaire de saisie à la cible visée pour avoir un nombre minimal d'abandon de formulaires. Un SITE WEB, ou simplement site, est un ensemble de pages web et de ressources reliées par des hyperliens, défini et accessible par une adresse web. Un site est hébergé sur un serveur web accessible via le réseau mondial internet ou un intranet local. L'ensemble des SITES WEB constituent le World Wide Web. Aujourd’hui, le Web est accessible via le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) et les URL (Uniform Resource Locator). Les fichiers hébergés sur le SITE INTERNET reposent sur du HTML (HyperText Markup Language) et d'autres langages complémentaires. Le protocole HTTP permet au client (généralement via un navigateur web) d'accéder à des ressources par un URL. HTML et de structurer les données ou lier les ressources entre elles, notamment avec des liens hypertextes.

On parle parfois de « SITE INTERNET » au lieu de SITE INTERNET. On devrait parler de SITE WEB à destination d'internet, mais par abus de langage, l'expression SITE INTERNET reste souvent utilisée. Les SITES WEB ne sont pas forcément accessibles sur internet. Par exemple, les intranet peuvent contenir un ou plusieurs SITES WEB non accessibles via internet. Les différentes étapes de la conduite d'un projet web peuvent être résumées ainsi : lancement : étude des besoins, de la concurrence et de l'existant pour l'établissement d'un cahier des charges ; conception : élaboration de la structure (arborescence), du contenu des pages web et en particulier de la page d'accueil et éventuellement un moteur de recherche, du graphisme, qui font partie du cahier des charges fonctionnel ; réalisation : voir ci-dessous ; production : le site est mis en ligne, devient accessible au public ciblé ; exploitation : phase de maintenance et de promotion du site, avec notamment le référencement naturel (Netlinking) ou payant (Google Adwords, Microsoft Adcenter, ou autres).
L'étape de réalisation comprend : la réservation et gestion d'un nom de domaine (l’adresse web à laquelle le site est accessible) ; la mise en œuvre d'une infrastructure d'hébergement du site (serveurs web, base de données...) ; le développement de l'interface utilisateur (frontend), la partie visible dans le navigateur ; les différentes pages sont décrites en langages connus des navigateurs web, principalement HTML, CSS et JavaScript. Les éléments graphiques (et éventuellement des publicités servant à rémunérer le site) sont intégrés dans ces pages ; le développement de l'arrière plan (backend), la partie qui fonctionne côté serveur. La création d'un site peut être confiée à une agence web, un travailleur indépendant, ou faite soi-même. Si la création est déléguée, il est important en amont d'avoir défini un premier cadrage ou cahier des charges du projet3. Pour développer un SITE INTERNET soi-même, il est possible d'utiliser un éditeur de pages web ; pour les développeurs web avertis, un simple éditeur de texte peut suffire. On peut aussi avoir recours à un système de gestion de contenu.


RECHERCHE DE FINANCEMENT A PARIS-18 :
Recherche de fonds ou de CAPITAUX pour démarrer ou développer son entreprise ? Trouver des fonds ou le CAPITAL de départ est possible. L’association Eminence Grise vous aide par ses partenaires.
Une subvention est, en première approche, une aide financière, directe ou indirecte, allouée par une personne publique en vue de financer une activité d'intérêt général. Le bénéficiaire de la subvention peut être public ou privé, entreprise, association, ou personne, etc. La subvention peut porter sur un projet, sur un type de bien, sur une situation, etc. Les subventions sont aujourd'hui une question importante du débat public, même lorsque l'on écarte les questions d'usage immoral voire illégal des subventions (corruption, contrepartie pour un appui politique, détournement de fonds, etc.). Ce sont des sommes – en principe non remboursables – versées par une entité publique (l'État, une collectivité territoriale, ou un organisme public) à titre ponctuel ou reconductible en vue de concourir à la réalisation d'une finalité précise. Pour les bénéficiaires, elles peuvent être assimilées à des ressources stables voire aux CAPITAUX propres. On distingue :
Les subventions d'équipement, versées en vue de contribuer à l'acquisition d'une immobilisation
Les subventions d'exploitation, versées pour compenser en principe le manque à gagner résultant d'une contrainte imposée par la puissance publique Les subventions d'équilibre, versées aux entreprises publiques affectées par des conditions d'exploitation déficitaires. Les entreprises qui bénéficient d'une subvention pour le financement de l'acquisition d'une immobilisation ont le choix entre deux possibilités : soit d'enregistrer immédiatement le montant de la subvention en produits exceptionnels (compte 770), soit d'inscrire le montant en CAPITAUX propres (compte 13) et procéder à l’échelonnement de la subvention. Si l'entreprise a opté pour l'échelonnement de la subvention, il y a lieu de distinguer deux cas : si la subvention se rattache à bien non-amortissable (exemple : terrain) alors celle-ci est rapportée au résultat (par le compte 777 "quote-part des subventions virée au compte de résultat") par dixième par année (à défaut de clause d'inaliénabilité). En revanche, si la subvention se rattache à un bien amortissable alors celle-ci est rapportée au résultat des exercices au même rythme que les dotations aux amortissements. Dans le cas d'une cession du bien subventionné, il est nécessaire de rapporter immédiatement au compte de résultat le solde de la subvention. Le financement consiste à fournir des ressources financières, généralement sous forme d'argent, ou d'autres valeurs telles que l'effort ou le temps, pour financer un besoin, un programme et un projet, habituellement par une organisation ou une entreprise. Généralement, ce qui est utilisé lorsqu'une entreprise utilise des réserves internes pour satisfaire à ses besoins en liquidités, alors que le terme est utilisé après l'acquisition des CAPITAUX de sources externes. Les sources de financement comprennent le crédit, le CAPITAL de risque, les dons, les subventions, l'épargne, les subventions et les impôts. Les financements tels que les dons, les subventions et les subventions qui n'ont pas d'exigence directe pour le retour sur investissement sont connus comme un «financement souple» ou un «financement participatif». Financement qui facilite l'échange de participations dans une entreprise pour un investissement en CAPITAL par le biais d'un portail de financement en ligne selon le Jumpstart Notre Entreprises Startups Act (alternativement, la «Loi JOBS de 2012») (États-Unis) est connu sous le nom crowdfunding équité. Les fonds peuvent être alloués à des fins à court ou à long terme. En économie, les fonds sont injectés sur le marché en tant que CAPITAL par les prêteurs et pris en charge par les emprunteurs. Il y a deux façons dont le CAPITAL peut se retrouver chez l'emprunteur. Le prêteur peut prêter le CAPITAL à un intermédiaire financier contre des intérêts. Ces intermédiaires financiers réinvestissent ensuite l'argent à un taux plus élevé. L'utilisation d'intermédiaires financiers pour financer des opérations est appelée financement indirect. Le prêteur peut également aller sur les marchés financiers pour prêter directement à un emprunteur. Cette méthode est appelée finance directe.

But du financement : Financement de la recherche -Il est utilisé pour la recherche, dans les domaines de la technologie ou des sciences sociales. Le financement de la recherche peut être divisé en commercial et non commercial. Les départements de recherche et de développement d'une société fournissent normalement un financement de recherche commerciale. Attendu que le financement de la recherche non commerciale provient d'organismes de bienfaisance, de conseils de recherche ou d'organismes gouvernementaux. Les organisations qui ont besoin d'un tel financement doivent normalement passer par des sélections compétitives. Seuls ceux qui ont le plus de potentiel seraient choisis. Le financement est essentiel pour assurer la durabilité de certains projets.

CONSEIL, COACH, CONSULTANT A PARIS-18 :
Recherche CONSULTANT, CONSEILLER, FORMATEUR, STRATEGE, COACH, pour agir dans l’entreprise ? Aide à la CREATION DE SOCIETE (ou d’entreprises), de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER PERSONNEL grâce à notre association pour la création d’entreprise. Dans le cadre d'une consultation - ou consultation (consultatio du latin, verbe associé consulter) - il s'agit généralement d'une communication structurée non contraignante, donc une consultation (consultation en anglais) - généralement par voie orale et rare probablement écrit par des moyens de lettres (électroniques) - compris, dans lequel un participant transmet des informations afin d'augmenter les connaissances du destinataire. Le but du CONSEIL peut également être d'inciter le destinataire à agir ou à négliger.

Les personnes qui font cet acte sont appelées consultants, CONSEILS, coach. Le mot vient de l'ancien haut CONSEIL allemand Ratan ce « CONSEIL », « aide », « CONSEIL » ou « donner des CONSEILS » signifie. Il contient le Conseil comme le jugement d'une considération dirigée à quelqu'un. Déjà dans le Vieux Haut Conseil allemand a également été utilisé dans le sens des CONSEILS ou « assemblée consultative », à partir de laquelle a développé les composites du Conseil de la famille, du CONSEIL municipal ou Hôtel de Ville. Le CONSEIL, d'autre part, est le discours directement adressé à une personne. Le mot vient du verbe allemand ancien haut râtslagôn ce signifie autant « dessiner un cercle pour obtenir des CONSEILS. » Une distinction est faite en particulier les types de CONSEILS suivants: CONSEIL en placement, CONSEILS médicaux, le marché du travail et d'orientation professionnelle, services d'emploi, orientation scolaire, CONSEIL de drogue, partenariat et de CONSEIL de mariage, préparation au mariage, CONSEIL en énergie, CONSEILS en nutrition, orientation scolaire, CONSEIL familial, consultation Feng Shui, les processus de recherche, CONSEIL financier, CONSEIL génétique , des CONSEILS tarifé, counseling individuel, centrée sur la personne ou centrée sur le client CONSEIL, CONSEIL complémentaire, le COACHING de vie, la médiation, CONSEIL en organisation, la pratique philosophique, des CONSEILS politiques, un soutien psychologique, des CONSEILS juridiques, des CONSEILS de réadaptation, le CONSEIL de retraite, le CONSEIL de la dette, CONSEIL scolaire et des services d'orientation scolaire, le CONSEIL de la grossesse de crise, les soins pastoraux, des CONSEILS de sécurité, CONSEILS sociaux et travail social CONSEILS, CONSEIL en sociologie, CONSEIL fiscal, CONSEIL en stratégie, CONSEIL étudiant, supervision, CONSEIL systémique et consommation, le trafic CONSEIL psychologique, CONSEIL en placement, CONSEIL en assurance, CONSEILS en formation continue, le CONSEIL des jeunes, CONSEILS aux migrants, le CONSEIL psychosocial, le style et la consultation des couleurs. En outre, il diffère aussi selon le moyen par lequel la consultation a lieu (en consultation téléphonique de consultation en ligne ou) et par le cadre organisationnel ou humain, dans lequel elle a lieu. Est une société de CONSEIL conçu afin que les individus ou les groupes soient méthodiquement accompagnés par le consultant pour trouver leurs propres réponses à apporter des changements eux-mêmes ou des décisions (sans recommandations de fond formulées par le consultant) pour faire, on parle aussi d'un encadrement (par exemple le COACHING systémique, COACHING mental, COACHING individuel, COACHING personnel ou le COACHING d'équipe). Une consultation a souvent lieu dans le cadre de la préparation d'une estimation des coûts. Une société de CONSEIL ou cabinet de consulting est une entreprise qui délivre des avis ou des recommandations sur ce qu'il convient de faire dans une organisation pour en améliorer un aspect. Les services de ces sociétés visent à améliorer le fonctionnement et la performance, actuels ou futurs, d'une organisation publique ou privée : entreprise, association, ministère, collectivité territoriale, syndicat, etc. Les sociétés de CONSEIL, appelés cabinets ou firmes, assistent les administrateurs des entreprises en leurs fournissant des experts-CONSEIL, également appelés consultants ou CONSEILlers, généralement formés au management dans les écoles de commerce.

AGENCE DE COMMUNICATION A PARIS-18 :
Recherche spécialiste de la COMMUNICATION, une agence de COMMUNICATION, un FORMATEUR en COMMUNICATION, pour agir dans l’entreprise ? Créer un logo, une identité visuelle une charte graphique… Aide à la COMMUNICATION, de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER en COMMUNICATION, grâce à notre association Eminence Grise. Une agence de communication ou agence de publicité est une société chargée d'élaborer la communication interne et externe d'une entreprise, collectivité, association... Selon Mulhern (2009), l'avancement technologique a été un facteur important dans les affaires, ce qui signifie que l'information peut être communiquée à travers de nombreux canaux et médias divers tels que l'Internet et les publicités. La technologie a connu une croissance rapide tout au long de l'année, accélérant la communication qui permet aux clients de se connecter et de communiquer avec les autres. Cela leur permettra de se rapprocher plus facilement d'une manière de communication traditionnelle qui répond à leurs besoins. «Ces changements signifient que les spécialistes du marketing se trouvent dans un environnement concurrentiel beaucoup plus difficile en essayant de répondre aux désirs et aux besoins des clients, tout en cherchant à développer des relations à long terme» (Mulhern, 2009). Avoir des changements dans la communication aidera les objectifs de communication, l'organisation et les canaux de communication. Cela aura pour effet de mesurer l'efficacité des tactiques de communication utilisées dans une entreprise pour leur public. Pour démarrer une entreprise, même si elle est petite, la stratégie de communication devrait être un objectif pour commencer et il indiquera l'avenir de l'entreprise. Une entreprise qui communique avec ses employés au sujet des options de prestations aura augmenté le niveau de confiance entre eux. La communication stratégique (SC) fournit un cadre conceptuel qui permet aux organisations d'intégrer leurs efforts de messagerie disparates. Cela leur permet de créer et de diffuser des communications qui, bien que de style et d'objectif différents, ont une cohérence interne. Cette cohérence peut, dans certains cas, favoriser une chambre d'écho qui renforce le message et la marque de l'organisation. Au minimum, cela évite les messages contradictoires et confus à différents groupes sur toutes les plateformes médiatiques. Pour avoir un objet, la première chose à faire est d'avoir un plan pour l'entreprise de communiquer comment l'entreprise est formée et de voir à quel point son noyau est fort. Assurez-vous que l'alignement avec la compréhension de l'organisation de l'endroit où il est actuellement. Une approche qui pourrait être utilisée pour déterminer l'état actuel de l'objectif est de faire une analyse SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces). Lorsque vous utilisez une analyse SWOT, les forces et les faiblesses doivent être réalistes. C'est pour aider à apporter des améliorations ou des ajustements qui n'étaient pas si bons. L'analyse aidera à mieux comprendre l'entreprise et aidera à planifier et à rendre les objectifs plus solides car elle montre les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces auxquelles l'entreprise est confrontée. Cela aide à décider où l'entreprise est aujourd'hui et où elle sera dans le futur. La planification est un processus continu de recherche et d'analyse, d'analyse des tâches, d'exécution et d'évaluation. Le succès de ce processus exige une analyse diligente et continue, et l'évaluation est réinjectée dans la planification et les actions. Les objectifs devraient avoir un point final spécifique pour fournir un indicateur de succès. Kotler et al., (2013) ont déclaré qu'en comprenant le consommateur et le marché, il ou elle peut concevoir une stratégie de marketing. Pour comprendre ce qui se passe autour de l'organisation, il sera facile de planifier la stratégie marketing car la vision est là et de s'assurer que les objectifs sont SMART. Les objectifs sont les objectifs visés d'une campagne d'entreprise, pour montrer ce qui est réalisable. Les objectifs sont efficaces lorsqu'ils utilisent des objectifs SMART: ils doivent être spécifiques, mesurables, réalisables, réalistes et sensibles au temps. Avoir des devoirs pour des individus ou des groupes afin que les responsabilités pour chacun de ces objectifs soient déjà définies et qu'aucun ajustement ne soit nécessaire car ils ont été assignés à une personne ou à un groupe spécifique. La responsabilité est entre leurs mains. Ceci est pour indiquer que l'individu ou le groupe spécifique a un objectif préliminaire direct auquel ils sont affectés. Ils devront élaborer une gamme de stratégies et de tactiques possibles pour atteindre les objectifs qui leur sont assignés. Faites un remue-méninges d'une liste de stratégies possibles réalisables pour chacun des objectifs donnés par l'entreprise et ses clients, et ayez des tactiques qui appuieront ces stratégies et ces objectifs. Se réunir en équipe pour discuter des mérites de chaque stratégie proposée pour l'organisation. La discussion doit porter sur les stratégies susceptibles d'être utilisées et celles qui ne seront probablement pas utilisées. Certaines stratégies ne seront pas réalisables, seront difficiles ou aucune solution ne sera disponible pour que celles-ci soient franchies de la liste. Cela raccourcit la liste et aide à arrondir les meilleures stratégies à utiliser. Décider collectivement des stratégies et tactiques à suivre pour fournir un objectif clair à l'entreprise. L'objectif principal est d'atteindre les objectifs qui ont été donnés par l'organisation. Avoir les détails derrière ces stratégies et tactiques pour qu'il y ait un objectif clair et sur lequel il faut se concentrer. Expliquez comment il sera couronné de succès, comment il sera mesuré, le calendrier et qui sera responsable. Expliquez comment il sera couronné de succès, comment il sera mesuré, le calendrier et qui sera responsable. Pour s'assurer que tout est bien planifié et le succès de ces stratégies et tactiques. Faire cette planification judicieusement est un élément clé, la planification aide non seulement une entreprise à atteindre l'objectif, mais aussi à faciliter la communication au sein du groupe. Tout le monde sera affecté à une responsabilité afin que ces stratégies et tactiques soient respectées.

ASSISTANCE A LA CREATION D’ENTREPRISES A PARIS-18 :
Audit de CREATION D’ENTREPRISES. Evaluez votre projet de création de SOCIETE gratuitement grâce à nos experts d’entreprises.
Synergies pour la CREATION D’ENTREPRISES est une dynamique collective issue de trois groupes d’acteurs qui ont élaboré des propositions, à partir de leur expérience de soutien à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISES et les ont remises aux pouvoirs publics. Un premier groupe s’est réuni en 1997, sous l’impulsion de France Initiative Réseau (FIR) et a élaboré un premier ensemble de propositions pour encourager la CREATION D’ENTREPRISES. Un deuxième groupe issu de Profession Créateur s’est attaché à réagir à la réduction du dispositif ACCRE et à faire des propositions d’amélioration de la situation du chômeur créateur d’entreprise. En troisième lieu, l’association Finansol qui regroupe des organismes de promotion de l’épargne et du financement solidaire s’est associée à l’initiative naissante. La rencontre des participants de ces trois groupes a permis la création de la dynamique Synergies. L’acte fondateur fut la rédaction d’un manifeste « Pour ouvrir largement les portes de l’initiative économique et de la CREATION D’ENTREPRISES » (voir : Éficéa). Ce manifeste appelait à une conférence nationale sur l’accès à l’initiative économique et à la CREATION D’ENTREPRISES qui s’est tenue les 5 et 6 novembre 1998. Après la conférence, Synergies s’est positionné comme un lieu d’échanges et de concertation autour de thèmes de travail et un promoteur de propositions concrètes. Ces propositions ont été largement diffusées et ont fait l’objet de nombreuses discussions avec les institutions publiques et privées concernées. Elles ont été entendues et reconnues lors des Assises pour la CREATION D’ENTREPRISES (11 avril 2000), des discussions État-Unedic et par le Conseil national pour la CREATION D’ENTREPRISES. Parallèlement, le collectif Profession Créateur, soutenu par l’association Éficea a développé ses actions, avec une efficacité reconnue. Des groupes de travail ouverts se sont mis en place, animés par les acteurs eux-mêmes. Ils regroupent de nombreux professionnels issus de structures diversifiées d’appui à la création appartenant ou non à des réseaux de financement ou d’accompagnement. Ils associent des experts et des représentants d’institutions du champ de la création d’entreprise et d’activité. Initiative France est un réseau qui regroupe 230 associations destinés à accompagner et à financer les entrepreneurs français. En 2015, elles ont accompagné 16 000 créations ou reprises d'activité, créant ou maintenant un total de 38 500 emplois. Le prêt d'honneur constitue l’outil d’intervention principal des plateformes Initiative. Il est accordé sans intérêts ni garanties. C’est un prêt personnel qui augmente les fonds propres du porteur de projet et lui facilite l'accès aux prêts bancaires. Conçu initialement pour les seuls créateurs d’entreprises, le prêt d'honneur a été étendu progressivement à partir des années 1990 à la reprise d’entreprise. Les plateformes Initiative peuvent également intervenir, dans les mêmes conditions, pour des entrepreneurs ayant déjà démarré leur activité depuis moins de trois ans, soit pour compléter leur financement initial, soit pour permettre un développement. Aujourd’hui, certaines commencent à faire des prêts vers la croissance. Les prêts sont accordés après instruction préalable réalisée par les équipes des plateformes Initiative, ou celles des organismes qui y participent. L’attribution du prêt fait toujours l’objet d’une décision au sein d’un comité d’engagement qui réunit des compétences variées : chefs d’entreprises, cadres de banques, experts comptables, avocats…, devant lequel les porteurs de projets se présentent. Certaines plateformes Initiative accordent également d’autres concours financiers. Elles peuvent notamment gérer des aides d’État ou de collectivités territoriales. Les plateformes Initiative accueillent l’ensemble des porteurs de projets ; certaines, à vocation régionales, sont spécialisées dans l’appui à la CREATION D’ENTREPRISES innovantes. Complément obligatoire du prêt d'honneur, l’accompagnement des créateurs peut prendre plusieurs formes : un suivi technique ou expert, ou un parrainage. En 2014, le réseau mobilisait 4 600 parrains pour 8 500 parrainages. Les parrains sont des chefs d'entreprises ou cadres (en activité ou retraités), qui font bénéficier le créateur ou repreneur d’entreprise de leur expérience et de leur réseau relationnel. Ils assurent leur fonction à titre bénévole. L'aide à la création ou à la reprise d’entreprise, plus connue sous le sigle ACRE (anciennement ACCRE) est un dispositif français censé développer les CREATIONS D’ENTREPRISES. Ce dispositif s'adresse principalement aux chômeurs. Depuis le 1er décembre 2007, ils doivent en faire la demande auprès du centre de formalités des entreprises compétent. Cette demande est effectuée au moment de la déclaration de la création ou reprise de l'entreprise ou au plus tard le 45e jour qui suit cette déclaration. Le bénéficiaire de l'ACCRE est exonéré de cotisations sociales pendant 1 an (à l'exception de la CSG, la CRDS et de la retraite complémentaire, payées trimestriellement). L'article L161-1-2 du code de la Sécurité sociale fixe un plafond, qui doit être spécifié par décret. Ce plafond est de 120% du SMIC. Dans certains cas, notamment celui des micro-entreprises, cette durée peut être étendue à 3 ans. Les bénéficiaires peuvent aussi, sous certaines conditions (âge, ressources, situation) disposer d'une aide financière sous forme d'une avance remboursable baptisée NACRE. Le dispositif de l’aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises, bien qu'issu d'une initiative gouvernementale, anticipait le concept d'activation des dépenses passives reprises ensuite par les partenaires sociaux dans le cadre des dispositifs sur l’assurance chômage. Le caractère original de cette mesure tient à sa double nature, sociale et économique : aide à l'insertion des personnes privées d'emploi et aide à la création d'entreprise et à la recréation du tissu économique. Cette double nature va s'afficher au fil des multiples réformes qui jalonnent son histoire, avec des réajustements en fonction du contexte socio-économique – situation du marché du travail – et des contraintes politiques – volonté de faire baisser le chômage d'un côté et contraintes budgétaires de l'autre.

PARIS 18
Ville Paris
Quartiers
administratifs Grandes-Carrières (69)
Clignancourt (70)
Goutte-d'Or (71)
Chapelle (72)
Maire
Mandat : Éric Lejoindre
2014 - 2020
Code postal : 75018
Code Insee 75118
Vous trouverez ici des avocats, comptables, investisseurs, conseillers, consultant, coach...
Création de sites Internet, sites Web, développement et référencement. 203 127 hab. (20112)
Densité : 33 798 hab./km2
CONSEIL ET ASSISTANCE POUR LA CREATION D’ENTREPRISES
Coordonnées : 48° 53' 32- nord, 2° 20' 40- est
Altitude : Min. 39 m
Max. 129 m
Superficie : 6,01 km2
SITE INTERNET : http://www.mairie18.paris.fr

Le 18e arrondissement de Paris est un des vingt arrondissements de Paris. Situé sur la rive droite de la Seine, il comprend l'ancienne commune de Montmartre, rattachée à Paris en 1860. Il est le deuxième arrondissement le plus peuplé de la ville, après le 15e. Le 18 ème arrondissement compte essentiellement 3 quartiers historiques dont : Montmartre : C'est certainement le village le plus original de la périphérie immédiate de la capitale qui a constitué le cœur du 18e arrondissement. C'est grâce à l'appauvrissement de l'abbaye de Montmartre que la butte a commencé à se peupler. Ruinées par les guerres aux XIVe et Xve siècles, les dames de Montmartre se sont vues contraintes de vendre des terrains au bas de la butte. Sur ces terres sont venus s'établir les acquéreurs, laboureurs et vignerons pour la plupart. Les habitants de Montmartre ont trouvé au milieu du XVIIe un moyen lucratif de gagner leur vie. En effet, pour échapper aux lourdes taxes frappant le vin à son entrée dans Paris, les cabaretiers ont commencé à s'établir sur la butte. La commune de Montmartre voit le jour à la fin de mars 1790, après que l'Assemblée Nationale a décrété six mois plus tôt que serait créée une municipalité dans chaque ville, bourg ou paroisse. Les nouvelles institutions se mettent alors progressivement en place. La Chapelle: La Chapelle connaît une expansion exceptionnellement forte puisque sa population est presque multipliée par sept en vingt ans, entre 1836 et 1856. Ici aussi, le mouvement a commencé sous l'Empire. Ainsi, c'est vers 1814 que s'est constitué le hameau de la Goutte d'Or. A l'est de la Goutte d'Or se crée un autre hameau, dit Saint-Ange, du nom du propriétaire du terrain, situé entre les actuelles rue de la Charbonnière et de Jessaint et le boulevard de La Chapelle.

Clignancourt: En 1738 l'origine de Clignancourt est attribuée à un certain Cleninus, propriétaire gallo-romain d'une villa découverte près de la Fontaine du But. Clignancourt serait la terre de Cleninus, Clenini Curtis. Et, pour finir, au XVIIIe siècle, l'abbesse de Montmartre racheta la seigneurie. Alors que la population de Paris progresse lentement, 11% de croissance entre 1851 et 1856, les communes de la périphérie subissent une véritable explosion démographique, 63% de mieux durant les cinq mêmes années. N'ayant pu freiner cette croissance spontanée de l'agglomération parisienne, le gouvernement décide de la contrôler. C'est pourquoi le préfet Haussmann propose l'extension des limites de la capitale par absorption totale de 11 communes, dont Montmartre et La Chapelle, et partielle de 6 autres. Histoire : Le 18e arrondissement est créé par la loi du 16 juin 1859, qui a porté le nombre d'arrondissements de douze à vingt dans le cadre de l'annexion des faubourgs situés entre les fortifications de l'enceinte de Thiers et le mur des Fermiers généraux. Il est formé à partir de plusieurs portions de communes : des majeures parties de Montmartre et de La Chapelle ainsi que de petites parties de Saint-Ouen et de Batignolles-Monceau. Bâtiments et installations : Villa dans le XVIIIe arrondissement de Paris, photographiée en 1977 et aujourd'hui détruite. Ancienne gare de marchandise qui accueille l'association Paris Mix, qui met à dispositions des habitants du quartier un espace de coworking la Citizen Box destiné aux travailleurs indépendants du 18e arrondissement. L'association donne également des concerts à la Mixbox gratuits pour les habitants principalement de l'arrondissement.

Édifices et lieux remarquables
La place du Tertre
La place Dalida
Le Moulin Rouge
Le Moulin de la galette
Le Cabaret du Lapin Agile
Le marché de La Chapelle
Le Quartier Pigalle
La station de métro Abbesses
Le Cimetière Saint-Vincent
Le Cimetière du Calvaire
Le Cimetière de Montmartre
Hôpitaux
Hôpital Bretonneau
Hôpital Bichat-Claude-Bernard

Salles d'exposition
Le Bal15, situé au 6 impasse de la Défense, est une salle d'exposition créée par les Amis de Magnum-photos et ouverte le 18 septembre 2010. Elle est destinée aux expositions pour la représentation du réel sous toutes ses formes, de la photographie aux nouveaux médias. L'Institut des cultures d'Islam, aux 19-23 rue Léon, propose des expositions (photos, peintures, vidéos...) sur le thème de l'Islam et de ses représentations.