Bienvenue chez Eminence Grise, l’Association pour la création et le développement d’entreprises. Nos adhérents , vous proposent leur aide. Cliquez sur l’icône de votre besoin et recevez gratuitement jusqu’à trois propositions par métier.

Si vous le souhaitez nos experts peuvent étudier votre projet afin d’envisager les forces et les autres points à étudier.

Cliquez sur l’icône puis
remplir le formulaire > >

Création et développement d’entreprise à Fosses


AVOCAT A FOSSES :
Recherche AVOCAT pour les affaires ? Trouver un cabinet d’AVOCATS pour créer les statuts de société ? Dans la plupart des pays, en particulier dans les pays de droit civil, il existe une tradition de confier de nombreuses tâches juridiques à divers notaires, greffiers et écrivains de droit civil. Ces pays n'ont pas de «juristes» au sens américain du terme possède un seul type de fournisseur de services juridiques à vocation générale; leurs professions juridiques consistent plutôt en un grand nombre de types différents de personnes formées par le droit, appelées juristes, dont certains sont des AVOCATS autorisés à exercer devant les tribunaux. Il est difficile de formuler des généralisations précises qui couvrent tous les pays ayant de multiples professions juridiques, car chaque pays a traditionnellement eu sa propre méthode particulière de répartition du travail juridique entre tous ses différents types de professionnels du droit. Notamment, l'Angleterre, la mère des juridictions de droit commun, a émergé de l'âge des ténèbres avec une complexité similaire dans ses professions juridiques, mais a ensuite évolué au 19ème siècle à une seule dichotomie entre les AVOCATS et les AVOCATS. Une dichotomie équivalente s'est développée entre les AVOCATS et les procureurs dans certains pays de droit civil; ces deux types ne monopolisaient pas toujours la pratique du droit, en ce sens qu'ils coexistaient avec les notaires. Plusieurs pays ayant à l'origine deux ou plusieurs professions juridiques ont depuis fusionné ou uni leurs professions en un seul type d'AVOCAT. La plupart des pays de cette catégorie sont des pays de common law, bien que la France, pays de droit civil, ait fusionné ses juristes en 1990 et 1991. réponse à la concurrence anglo-américaine. Dans les pays avec des professions fusionnées, un AVOCAT est généralement autorisé à effectuer toutes ou presque toutes les responsabilités énumérées ci-dessous. Faire valoir la cause d'un client devant un juge ou un jury dans une cour de justice est la province traditionnelle de l'AVOCAT en Angleterre, et des AVOCATS dans certaines juridictions de droit civil. Cependant, la limite entre les AVOCATS et les AVOCATS a évolué. En Angleterre aujourd'hui, le monopole de l'AVOCAT ne couvre que les cours d'appel, et les AVOCATS doivent concurrencer directement les AVOCATS dans de nombreux tribunaux de première instance. En Angleterre, la division habituelle du travail est qu'un AVOCAT obtiendra les faits de l'affaire auprès du client et ensuite briefer un AVOCAT (généralement par écrit). L'AVOCAT recherche ensuite et rédige la cour nécessaire. Plaidoiries (qui seront déposées et signifiées par l'AVOCAT) et oralement plaide l'affaire. En Espagne, le procureur ne fait que signer et présenter les documents à la cour, mais c'est l'AVOCAT qui rédige les documents et argumente. Dans certains pays, comme le Japon, un « scriveneur » ou un greffier peut remplir des formulaires de cour et rédiger des documents simples pour les profanes qui ne peuvent pas se permettre ou n'ont pas besoin d'AVOCATS, et les conseiller sur la façon de gérer et de défendre leurs propres cas. Un aspect important du travail d'un AVOCAT est le développement et la gestion des relations avec les clients (ou les employés du client, si l'AVOCAT travaille à l'interne pour un gouvernement ou une entreprise). La relation client-AVOCAT débute souvent par une entrevue d'accueil où l'AVOCAT apprend à connaître le client personnellement, découvre les faits du dossier du client, clarifie ce que le client veut accomplir, façonne les attentes du client quant à ce qui peut réellement être accompli. Développer diverses réclamations ou défenses, et expliquer ses honoraires au client. En Angleterre, seuls les AVOCATS étaient traditionnellement en contact direct avec le client. L'AVOCAT a retenu les services d'un AVOCAT si nécessaire et a servi d'intermédiaire entre l'AVOCAT et le client. Dans la plupart des cas, les AVOCATS étaient tenus, en vertu de la «règle du grade de taxi», d'accepter des instructions dans un domaine où ils se présentaient comme devant un tribunal où ils comparaissaient normalement et à leurs taux habituels. . Le conseil juridique est l'application de principes de droit abstraits aux faits concrets du cas du client afin de conseiller le client sur ce qu'il doit faire ensuite. Dans de nombreux pays, seul un AVOCAT dûment autorisé peut fournir des conseils juridiques aux clients pour une bonne considération, même si aucune poursuite n'est envisagée ou est en cours. Par conséquent, même les transporteurs et les juristes d'entreprise doivent d'abord obtenir un permis d'exercice, bien qu'ils puissent en réalité consacrer très peu de leur carrière au tribunal. Le défaut d'obéir à une telle règle est le crime de l'exercice illégal de la loi.

COMPTABLE A FOSSES :
Recherche COMPTABLE pour gérer sa compta et produire son bilan de fin d’année ? Trouver un cabinet COMPTABLE vous assister dans la gestion de votre société ? Le résultat de la recherche de 20 pays sur les cinq continents, les principes visent à guider les meilleures pratiques dans la discipline. La comptabilité de gestion produit des rapports axés sur l'avenir - par exemple, le budget pour 2006 est préparé en 2005 - et la durée des rapports varie considérablement. Ces rapports peuvent inclure des informations financières et non financières et peuvent, par exemple, se concentrer sur des produits et services spécifiques.

Audit : Articles détaillés: Audit financier et audit interne. L'audit est la vérification des assertions faites par d'autres au sujet d'un gain, et dans le contexte de la comptabilité c'est «l'examen impartial et l'évaluation des états financiers d'une organisation». Un audit d'états financiers vise à exprimer ou rejeter une opinion sur les états financiers. L'auditeur exprime une opinion sur la sincérité avec laquelle les états financiers présentent la situation financière, les résultats d'exploitation et les flux de trésorerie d'une entité, conformément aux principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR) et «à tous les égards importants». Un auditeur est également tenu d'identifier les circonstances dans lesquelles les principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR) n'ont pas été observés de manière cohérente. Système d'information COMPTABLE : Un système d'information COMPTABLE fait partie du système d'information d'une organisation qui se concentre sur le traitement des données COMPTABLE. Comptabilité fiscale : La comptabilité fiscale aux États-Unis se concentre sur la préparation, l'analyse et la présentation des paiements d'impôts et des déclarations de revenus. Le système fiscal américain exige l'utilisation de principes COMPTABLE spécialisés à des fins fiscales qui peuvent différer des principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR) pour l'information financière. La législation fiscale des États-Unis couvre quatre formes fondamentales de propriété d'entreprise: entreprise à propriétaire unique, société en nom collectif, société par actions et société à responsabilité limitée. Les revenus des sociétés et des particuliers sont imposés à des taux différents, variant selon les niveaux de revenu et comprenant des taux marginaux variables (imposés sur chaque dollar supplémentaire de revenu) et des taux moyens (fixés en pourcentage du revenu global). Organisme COMPTABLE professionnel : Les organismes COMPTABLE professionnels comprennent l'American Institute of Certified Public Accountants (AICPA) et les 179 autres membres de la Fédération internationale des COMPTABLE (IFAC), notamment CPA Australia, l'Association des COMPTABLE agréés agréés (ACCA) et l'Institute of Chartered Accountants en Angleterre et au Pays de Galles. (ICAEW). Il existe également des organismes professionnels pour les sous-domaines des professions COMPTABLE, par exemple le Chartered Institute of Management Accountants (CIMA). Bon nombre de ces organismes professionnels offrent de l'éducation et de la formation, y compris la qualification et l'administration pour diverses désignations COMPTABLE, comme expert-COMPTABLE et COMPTABLE agréé. Entreprises de comptabilité : Réseaux de comptabilité et associations - Selon sa taille, une société peut être légalement tenue de faire auditer ses états financiers par un auditeur qualifié, et les audits sont généralement effectués par des cabinets COMPTABLE. Les firmes COMPTABLE ont augmenté aux États-Unis et en Europe à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle et, à la suite de plusieurs fusions, il y avait de grands cabinets COMPTABLE internationaux au milieu du XXe siècle. D'autres fusions importantes à la fin du vingtième siècle ont conduit à la domination du marché de l'audit par les cabinets COMPTABLE "Big Five": Arthur Andersen, Deloitte, Ernst & Young, KPMG et PricewaterhouseCoopers. La disparition d'Arthur Andersen à la suite du scandale Enron a réduit les Big Five à Big Four.

La comptabilité est une branche de la comptabilité publique chargée de quantifier, mesurer et analyser la réalité économique, les opérations des organisations, afin de faciliter la gestion et le contrôle en présentant l'information, préalablement enregistrée, de manière systématique et ordonnée pour les différentes parties intéressées. Au sein de la comptabilité sont enregistrées les transactions, les changements internes ou tout autre événement qui affecte économiquement une entité. Le but de la comptabilité est de fournir des informations à un moment donné sur les résultats obtenus au cours d'une période de temps, utile à ses utilisateurs, dans la prise de décision, tant pour le contrôle de la gestion passée que pour les estimations de les résultats futurs, en dotant ces décisions de rationalité et d'efficacité. Actuellement, la comptabilité est réglementée par deux agences pour éviter la fraude. Ce sont les principes COMPTABLE généralement reconnus, pour les PCGR abrégés, aux États-Unis et le Financial Accounting Standards Board, par son sigle FASB, à l'échelle internationale. C'est une discipline qui suit la méthode pour générer puis appliquer certaines théories et processus, qui sont:
Théorie de la comptabilité: Ensemble comprenant les règles, les normes, les principes, les techniques, les procédures, les critères et les instruments qui sont à la base de la comptabilité.
Processus de comptabilité: Ensemble d'étapes qui font partie du développement pour l'accomplissement des buts qu'une entité a, qui sont: systématisation, évaluation, traitement, évaluation et finalement le résultat dans l'information. Le terme comptabilité vient de l'union des termes avec (ce qui signifie globalement), putare (qui signifie calculer ou évaluer), la bile (qui peut) et le suffixe papa (qualité).

CREATION SITE INTERNET A FOSSES :
Création de SITES INTERNET, développement de SITES WEB pour votre entreprise ou votre société. Pour créer un site sur mesure pour vendre en ligne ou présenter ses produits.
La conception de l'interface utilisateur ou l'ingénierie de l'interface utilisateur est la conception d'interfaces utilisateur pour les machines et les logiciels, tels que les ordinateurs, les appareils ménagers, les appareils mobiles et autres appareils électroniques, afin de maximiser la convivialité et l'expérience utilisateur. L'objectif de la conception de l'interface utilisateur est de rendre l'interaction de l'utilisateur aussi simple et efficace que possible, en termes de réalisation des objectifs de l'utilisateur (conception centrée sur l'utilisateur). Une bonne conception de l'interface utilisateur facilite la finition de la tâche sans attirer l'attention sur elle-même. La conception graphique et la typographie sont utilisées pour soutenir sa facilité d'utilisation, influençant la façon dont l'utilisateur effectue certaines interactions et améliorant l'attrait esthétique de la conception; l'esthétique du design peut améliorer ou nuire à la capacité des utilisateurs à utiliser les fonctions de l'interface. Le processus de conception doit équilibrer la fonctionnalité technique et les éléments visuels (par exemple, le modèle mental) pour créer un système non seulement opérationnel, mais aussi utilisable et adaptable aux besoins changeants des utilisateurs. La conception d'interface est impliquée dans un large éventail de projets allant des systèmes informatiques, aux voitures, aux avions commerciaux; tous ces projets impliquent la plupart des mêmes interactions humaines de base, mais nécessitent également des compétences et des connaissances uniques. En conséquence, les concepteurs ont tendance à se spécialiser dans certains types de projets et ont des compétences centrées sur leur expertise, que ce soit la conception de logiciels, la recherche d'utilisateurs, la conception OU LE DEVELOPPEMENT DE SITES INTERNET ou le design industriel. La conception de l'interface utilisateur nécessite une bonne compréhension des besoins des utilisateurs. Il existe plusieurs phases et processus dans la conception de l'interface utilisateur, dont certains sont plus demandés que d'autres, selon le projet. (Remarque: pour le reste de cette section, le mot système est utilisé pour désigner tout projet, qu'il s'agisse d'un SITE WEB, d'une application ou d'un périphérique.) La collecte des exigences de fonctionnalité - l'assemblage d'une liste des fonctionnalités requises par le système pour atteindre les objectifs du projet et les besoins potentiels des utilisateurs. L'analyse des utilisateurs et des tâches - une forme de recherche sur le terrain, c'est l'analyse des utilisateurs potentiels du système en étudiant comment ils exécutent les tâches que le design doit soutenir, et en menant des entretiens pour élucider leurs objectifs. Les questions typiques impliquent: Qu'est-ce que l'utilisateur voudrait que le système fasse ? Comment le système s'intégrerait-il au flux de travail normal de l'utilisateur ou aux activités quotidiennes ? Dans quelle mesure l'utilisateur est-il techniquement avisé et quels systèmes similaires l'utilisateur utilise-t-il déjà ? Quels styles d'apparence et de convivialité d'interface intéressent l'utilisateur ? Architecture de l'information - développement du processus et / ou flux d'informations du système (c'est-à-dire pour les arborescences téléphoniques, ce serait un organigramme en arborescence d'options et pour les DEVELOPPEMENT DE SITES WEB ce serait un flux de site qui montre la hiérarchie des pages). Prototypage - développement de structures métalliques, sous la forme de prototypes de papier ou d'écrans interactifs simples. Ces prototypes sont dépouillés de tous les éléments de look & feel et de la plupart du contenu afin de se concentrer sur l'interface. Inspection de l'utilisabilité - permettant à un évaluateur d'inspecter une interface utilisateur. Ceci est généralement considéré comme moins coûteux à mettre en œuvre que les tests d'utilisabilité (voir l'étape ci-dessous) et peut être utilisé très tôt dans le processus de développement car il peut être utilisé pour évaluer les prototypes ou les spécifications du système. Certaines méthodes communes d'inspection de l'utilisabilité incluent la procédure cognitive, qui concentre la simplicité pour accomplir des tâches avec le système pour les nouveaux utilisateurs, l'évaluation heuristique dans laquelle un ensemble d'heuristiques est utilisé pour identifier les problèmes d'utilisabilité dans la conception de l'interface utilisateur. Un groupe de personnes sélectionnées parcourt un scénario de tâche et discute des problèmes d'utilisabilité.
Test d'utilisabilité - test des prototypes sur un utilisateur réel - en utilisant souvent une technique appelée «think aloud» (protocole à haute voix) où vous demandez à l'utilisateur de parler de ses pensées pendant l'expérience. Le test de conception de l'interface utilisateur permet au concepteur de comprendre la réception de la conception du point de vue du spectateur, et facilite ainsi la création d'applications réussies.
Conception graphique de l'interface utilisateur DU SITE INTERNET - conception de l'interface utilisateur graphique finale (GUI). Il peut être basé sur les résultats développés pendant la recherche de l'utilisateur, et affiné pour résoudre tous les problèmes d'utilisabilité trouvés à travers les résultats des tests. Selon le type d'interface créé, ce processus implique généralement une certaine programmation informatique afin de valider les formulaires, d'établir des liens ou d'effectuer une action souhaitée.
Maintenance logicielle - Après le déploiement d'une nouvelle interface, une maintenance occasionnelle peut être nécessaire pour corriger les bogues logiciels, modifier les fonctionnalités ou mettre à niveau complètement le système. Une fois la décision prise de mettre à niveau l'interface, le système hérité subira une autre version du processus de conception et commencera à répéter les étapes du cycle de vie de l'interface.

RECHERCHE DE FINANCEMENT A FOSSES :
Recherche de fonds ou de CAPITAUX pour démarrer ou développer son entreprise ? Trouver des fonds ou le CAPITAL de départ est possible. L’association Eminence Grise vous aide par ses partenaires. Le CAPITAL d'amorçage peut être distingué du CAPITAL-risque en ce sens que les investissements en CAPITAL-risque proviennent d'investisseurs institutionnels, impliquent beaucoup plus d'argent, sont des transactions sans lien de dépendance et impliquent une plus grande complexité dans les contrats et la structure d'entreprise accompagnant l'investissement. Le financement de démarrage comporte un risque plus élevé que le financement de CAPITAL de risque normal puisque l'investisseur ne voit aucun projet existant à évaluer pour le financement. Par conséquent, les investissements réalisés sont généralement inférieurs (de l'ordre de plusieurs dizaines de milliers à des centaines de milliers de dollars) par rapport aux investissements de CAPITAL-risque normaux (de l'ordre de centaines de milliers à des millions de dollars), pour des niveaux de participation similaires. Le financement de démarrage peut être levé en ligne en utilisant des plateformes de financement participatif d'équité telles que SeedInvest, Seedrs et Angels Den. Les investisseurs prennent leur décision de financer un projet en fonction de la force perçue de l'idée et des capacités, des compétences et de l'histoire des fondateurs. Le fond d'amorçage peut également provenir du financement participatif ou de l'amorçage financier, plutôt que d'une offre d'actions. Bootstrapping dans ce contexte signifie utiliser les flux de trésorerie d'une entreprise existante, comme dans le cas de Chitika et Cidewalk. Un crédit est une mise à disposition d'argent sous forme de prêt, consentie par un créancier (prêteur) à un débiteur (emprunteur). Pour le créancier, l'opération donne naissance à une créance sur l'emprunteur, en vertu de laquelle il pourra obtenir remboursement des fonds et paiement d'une rémunération (intérêt) selon un échéancier prévu. Pour l'emprunteur, qu'il s'agisse d'une entreprise ou d'un particulier, le crédit consacre l'existence d'une dette et ouvre la mise à disposition d'une ressource financière à caractère temporaire. L'étymologique du terme "crédit" (participe passé du latin : «credere», croire) rappelle que l'opération est fondée sur la croyance par le créancier, que le débiteur sera à même de payer sa dette à l'échéance. Le créancier est donc « celui qui fait confiance » à un débiteur. Le crédit est un contrat par lequel le créancier (d'une obligation de paiement d'un prix, issue de n'importe quel contrat) consent au report de l'exécution de sa prestation (paiement de sa dette) par le débiteur. Juridiquement, l’obligation de paiement est affectée d’un terme. Si, techniquement, le crédit ne doit pas être confondu avec le prêt, juridiquement, les deux sont équivalents. Le prêt repose certes sur le mécanisme du crédit (puisque l’obligation de restitution est assortie d’un terme), mais tout crédit n’est pas un prêt (puisque le crédit au sens strict, c'est-à-dire le mécanisme du crédit, qui n’est pas assimilable à un contrat de financement, ne suppose pas la remise d’une somme d’argent par le créancier). Ce point n'a pas d'application en Droit ; les deux termes sont très souvent employés l'un pour l'autre, s'agissant de sommes d'argent, sans incidence sur la bonne compréhension des opérations. Ni le Code de la consommation ni le Code monétaire et financier n'introduisent de différence entre prêt et crédit. Le crédit suppose la confiance du créancier en la capacité du débiteur à honorer sa dette selon les termes prévus. C'est pourquoi il n'existe aucun "droit au crédit" ; les prêteurs sont toujours libres de refuser un crédit, ce que rappelle souvent la jurisprudence. Cette preuve incombe au professionnel, qui doit l'apporter par les documents contractuels produits lors de la mise à disposition des fonds. Il est à noter que la preuve de l'existence d'un mandat de recherche de CAPITAUX confié à un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (iobsp) ne dispense pas l'établissement de crédit de produire la preuve du contrat de prêt lui-même ; en effet, demander à un courtier de chercher un prêt ne signifie pas que le consommateur a accepté un prêt. En dépit du renforcement constant de la législation du crédit, notamment, sous l'impulsion de l'Union européenne, le contentieux du crédit connaît un vif développement.
Celui-ci porte principalement sur :
le respect des obligations d'information du prêteur et de l'intermédiaire : obligation de présentation (du distributeur bancaire), obligation d'information, obligation de mise en garde (ou obligation d'explication et obligation de conseil, lorsqu'elle est due ;
la validité du calcul du Taux effectif global ou du Taux annualisé effectif global ;
la validité des garanties constituées, notamment des cautions ;
la solidarité entre co-emprunteurs, spécialement, au sein des couples, en fonction des différentes formes d'union ;
le surendettement entre également dans le contentieux des opérations de crédit.

CONSEIL, COACH, CONSULTANT A FOSSES :
Recherche CONSULTANT, CONSEILLER, FORMATEUR, STRATEGE, COACH, pour agir dans l’entreprise ? Aide à la CREATION DE SOCIETE (ou d’entreprises), de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER PERSONNEL grâce à notre association pour la création d’entreprise. Le CONSEIL en stratégie vise à fournir aux dirigeants d'entreprises des CONSEILS spécialisés pour la définition d'une stratégie d'entreprise. En pratique, les cabinets de CONSEIL en stratégie ont une activité qui déborde largement de ce périmètre, et donnent lieu à des recommandations sur les volets managériaux, organisationnels, performance, etc. Parmi les cabinets de CONSEIL en stratégie, les trois grandes firmes d'origine américaine appelé MBB, pour McKinsey, Boston Consulting Group (BCG), Bain & Company. Les cabinets de CONSEILS financiers que sont les Big Four (KPMG, Deloitte, EY et PwC) ont une place grandissante dans ce secteur mais font valoir particulièrement une compétence en stratégie financière. De nombreuses autres viennent compléter le portrait dont la plus ancienne Arthur D. Little (ADL) fondé en 1886, et de nombreux autres dont Roland Berger, AT Kearney et Oliver Wyman pour n'en citer que quelques uns. D'une activité de services qui vise à améliorer l'organisation et la performance, actuelles ou futures, d'un service marketing au sein d'une entreprise. Le CONSEIL en marketing est aussi utilisé en renfort d'un service marketing, à l'occasion de lancement de produits, ou par des entités n'ayant pas de structure marketing en interne. Avec les nouvelles technologies, et le réseau Internet, apparait le marketing 2.0.

Une société de CONSEIL est une entreprise d'un ou plusieurs experts (consultants) qui fournit des CONSEILS professionnels à un individu ou une organisation pour une taxe. Le CONSEIL vise les cadres des entreprises en leur fournissant des consultants, également connus sous le nom de spécialistes / consultants spécialisés dans l'industrie et des experts en la matière, généralement formés dans les écoles de gestion ou de commerce. Le livrable d'un consultant est généralement un CONSEIL ou une recette à suivre pour atteindre un objectif de l'entreprise, menant à un projet d'entreprise. De plus en plus de cabinets de CONSEIL complètent le produit stratégique en fournissant les moyens de mettre en œuvre les recommandations, soit avec les consultants eux-mêmes, soit en fournissant des techniciens / experts, ce qui a ouvert de nouveaux marchés pour ces entreprises. C'est ce qu'on appelle l'externalisation. Les services de CONSEIL font partie du secteur tertiaire et représentent plusieurs centaines de milliards de dollars de revenus annuels. Entre 2010 et 2015, les dix plus grandes sociétés de CONSEIL ont réalisé à elles seules un chiffre d'affaires de 170 milliards de dollars et le taux de croissance annuel moyen est de l'ordre de 4%. La segmentation des services de CONSEIL varie considérablement selon les organisations et les pays. La catégorisation n'est pas claire, en partie à cause des bouleversements qui ont eu lieu dans cette industrie au cours des dernières années. Une approche consiste à séparer les services en quatre grandes familles de prestation de services, en tenant compte des gestionnaires ciblés : Services liés à la stratégie globale de l'entreprise, adressés au CEO, Services liés au marketing, à la communication, à la vente et aux relations publiques, adressés à l'OCM, Services liés à la gestion, à la gestion financière, à la fiscalité, à la comptabilité, à la conformité à la réglementation, au chef des finances, Les services liés aux opérations de l'entreprise, notamment informatique, destinés à la gestion opérationnelle, qui peuvent être différents selon le secteur industriel (directeur de la technologie, directeurs d'usine, directeurs des opérations, directeurs Recherche et Développement), par exemple COO et CTO. Le CONSEIL en gestion a pour but d'aider les organisations à améliorer leur performance, en opérant principalement à travers l'analyse des problèmes organisationnels existants et le développement de plans d'amélioration. Les organisations peuvent faire appel aux services de consultants en gestion pour un certain nombre de raisons, notamment l'obtention de CONSEILS externes (et vraisemblablement objectifs) et l'accès à l'expertise spécialisée des consultants. Une société de CONSEIL ou cabinet de consulting est une entreprise qui délivre des avis ou des recommandations sur ce qu'il convient de faire dans une organisation pour en améliorer un aspect. Les services de ces sociétés visent à améliorer le fonctionnement et la performance, actuels ou futurs, d'une organisation publique ou privée : entreprise, association, ministère, collectivité territoriale, syndicat, etc. Les sociétés de CONSEIL, appelés cabinets ou firmes, assistent les administrateurs des entreprises en leurs fournissant des experts-CONSEIL, également appelés consultants ou CONSEILlers, généralement formés au management dans les écoles de commerce.

En raison de leur exposition et de leurs relations avec de nombreuses organisations, les cabinets de CONSEIL connaissent généralement les «meilleures pratiques» de l'industrie. Cependant, la nature spécifique des situations considérées peut limiter la possibilité de transférer de telles pratiques d'une organisation à une autre. Les consultants peuvent également fournir une assistance en matière de gestion du changement organisationnel, le développement de compétences de COACHING, l'analyse de processus, la mise en œuvre de la technologie, le développement de stratégies ou des services d'amélioration opérationnelle. Les consultants en gestion apportent souvent leurs propres méthodologies ou cadres pour orienter l'identification des problèmes et pour servir de base à des recommandations pour des méthodes plus efficaces d'exécution des tâches. La qualification globale de premier plan pour un praticien de CONSEIL en gestion est Certified Management Consultant (CMC). Les CONSEILS en gestion ne sont pas une profession réglementée, de sorte que de nombreuses personnes qui se présentent comme des CONSEILlers en gestion ne sont pas des CMC. Une société de CONSEIL ou cabinet de consulting est une entreprise qui délivre des avis ou des recommandations sur ce qu'il convient de faire dans une organisation pour en améliorer un aspect. Les services de ces sociétés visent à améliorer le fonctionnement et la performance, actuels ou futurs, d'une organisation publique ou privée : entreprise, association, ministère, collectivité territoriale, syndicat, etc. Les sociétés de CONSEIL, appelés cabinets ou firmes, assistent les administrateurs des entreprises en leurs fournissant des experts-CONSEIL, également appelés consultants ou CONSEILlers, généralement formés au management dans les écoles de commerce.

AGENCE DE COMMUNICATION A FOSSES :
Recherche spécialiste de la COMMUNICATION, une agence de COMMUNICATION, un FORMATEUR en COMMUNICATION, pour agir dans l’entreprise ? Créer un logo, une identité visuelle une charte graphique… Aide à la COMMUNICATION, de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER en COMMUNICATION, grâce à notre association Eminence Grise. Une agence de communication ou agence de publicité est une société chargée d'élaborer la communication interne et externe d'une entreprise, collectivité, association... Selon Mulhern (2009), l'avancement technologique a été un facteur important dans les affaires, ce qui signifie que l'information peut être communiquée à travers de nombreux canaux et médias divers tels que l'Internet et les publicités. La technologie a connu une croissance rapide tout au long de l'année, accélérant la communication qui permet aux clients de se connecter et de communiquer avec les autres. Cela leur permettra de se rapprocher plus facilement d'une manière de communication traditionnelle qui répond à leurs besoins. «Ces changements signifient que les spécialistes du marketing se trouvent dans un environnement concurrentiel beaucoup plus difficile en essayant de répondre aux désirs et aux besoins des clients, tout en cherchant à développer des relations à long terme» (Mulhern, 2009). Avoir des changements dans la communication aidera les objectifs de communication, l'organisation et les canaux de communication. Cela aura pour effet de mesurer l'efficacité des tactiques de communication utilisées dans une entreprise pour leur public. Pour démarrer une entreprise, même si elle est petite, la stratégie de communication devrait être un objectif pour commencer et il indiquera l'avenir de l'entreprise. Une entreprise qui communique avec ses employés au sujet des options de prestations aura augmenté le niveau de confiance entre eux. La communication stratégique (SC) fournit un cadre conceptuel qui permet aux organisations d'intégrer leurs efforts de messagerie disparates. Cela leur permet de créer et de diffuser des communications qui, bien que de style et d'objectif différents, ont une cohérence interne. Cette cohérence peut, dans certains cas, favoriser une chambre d'écho qui renforce le message et la marque de l'organisation. Au minimum, cela évite les messages contradictoires et confus à différents groupes sur toutes les plateformes médiatiques. Pour avoir un objet, la première chose à faire est d'avoir un plan pour l'entreprise de communiquer comment l'entreprise est formée et de voir à quel point son noyau est fort. Assurez-vous que l'alignement avec la compréhension de l'organisation de l'endroit où il est actuellement. Une approche qui pourrait être utilisée pour déterminer l'état actuel de l'objectif est de faire une analyse SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces). Lorsque vous utilisez une analyse SWOT, les forces et les faiblesses doivent être réalistes. C'est pour aider à apporter des améliorations ou des ajustements qui n'étaient pas si bons. L'analyse aidera à mieux comprendre l'entreprise et aidera à planifier et à rendre les objectifs plus solides car elle montre les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces auxquelles l'entreprise est confrontée. Cela aide à décider où l'entreprise est aujourd'hui et où elle sera dans le futur. La planification est un processus continu de recherche et d'analyse, d'analyse des tâches, d'exécution et d'évaluation. Le succès de ce processus exige une analyse diligente et continue, et l'évaluation est réinjectée dans la planification et les actions. Les objectifs devraient avoir un point final spécifique pour fournir un indicateur de succès. Kotler et al., (2013) ont déclaré qu'en comprenant le consommateur et le marché, il ou elle peut concevoir une stratégie de marketing. Pour comprendre ce qui se passe autour de l'organisation, il sera facile de planifier la stratégie marketing car la vision est là et de s'assurer que les objectifs sont SMART. Les objectifs sont les objectifs visés d'une campagne d'entreprise, pour montrer ce qui est réalisable. Les objectifs sont efficaces lorsqu'ils utilisent des objectifs SMART: ils doivent être spécifiques, mesurables, réalisables, réalistes et sensibles au temps. Avoir des devoirs pour des individus ou des groupes afin que les responsabilités pour chacun de ces objectifs soient déjà définies et qu'aucun ajustement ne soit nécessaire car ils ont été assignés à une personne ou à un groupe spécifique. La responsabilité est entre leurs mains. Ceci est pour indiquer que l'individu ou le groupe spécifique a un objectif préliminaire direct auquel ils sont affectés. Ils devront élaborer une gamme de stratégies et de tactiques possibles pour atteindre les objectifs qui leur sont assignés. Faites un remue-méninges d'une liste de stratégies possibles réalisables pour chacun des objectifs donnés par l'entreprise et ses clients, et ayez des tactiques qui appuieront ces stratégies et ces objectifs. Se réunir en équipe pour discuter des mérites de chaque stratégie proposée pour l'organisation. La discussion doit porter sur les stratégies susceptibles d'être utilisées et celles qui ne seront probablement pas utilisées. Certaines stratégies ne seront pas réalisables, seront difficiles ou aucune solution ne sera disponible pour que celles-ci soient franchies de la liste. Cela raccourcit la liste et aide à arrondir les meilleures stratégies à utiliser. Décider collectivement des stratégies et tactiques à suivre pour fournir un objectif clair à l'entreprise. L'objectif principal est d'atteindre les objectifs qui ont été donnés par l'organisation. Avoir les détails derrière ces stratégies et tactiques pour qu'il y ait un objectif clair et sur lequel il faut se concentrer. Expliquez comment il sera couronné de succès, comment il sera mesuré, le calendrier et qui sera responsable. Expliquez comment il sera couronné de succès, comment il sera mesuré, le calendrier et qui sera responsable. Pour s'assurer que tout est bien planifié et le succès de ces stratégies et tactiques. Faire cette planification judicieusement est un élément clé, la planification aide non seulement une entreprise à atteindre l'objectif, mais aussi à faciliter la communication au sein du groupe. Tout le monde sera affecté à une responsabilité afin que ces stratégies et tactiques soient respectées.

ASSISTANCE A LA CREATION D’ENTREPRISES A FOSSES :
Audit de CREATION D’ENTREPRISES. Evaluez votre projet de création de SOCIETE gratuitement grâce à nos experts d’entreprises. Le Paris de la Création: Concours de création d'entreprise sur le thème de l'environnement, organisé par l'ESCP-EAP. Le Tours de la Création: concours de création d'entreprise organisé par L'ESCEM Tours-Poitiers. Poitiers Création: concours de création d'entreprise organisé par l'ESCEM Tours-Poitiers. Le Triomphe de la Création: concours régional de création d'entreprise, organisé par l'ISC Paris. Le Concours Puls'Innov : concours innovation et technologies, organisé par Pulseo, Centre d’innovation technologique du Grand Dax. Concours Total EDHEC Entreprendre : concours national de création d'entreprise pour les moins de 28 ans, organisé par une association de l'EDHEC. Voici les 10 points essentiels d'un business plan : Prendre le temps de la réflexion. Formaliser son projet : présenter un document "séduisant" à son banquier, avec des graphiques, des photos du produit. La finalité est d'obtenir quelque chose de clair et compréhensible. Avoir un projet cohérent : ne pas multiplier les idées, se limiter à une ou deux maximum. Approfondir les éléments de marché et rester en veille sur le marché visé. Identifier précisément le business model : à qui on vend ? par quel moyen ? qu'est ce qui créé le chiffre d'affaires ? Prendre en compte de façon réaliste le temps de développement du projet : les retards de mise en place génèrent des coûts pas forcément prévus au départ. Formaliser les besoins nécessaires : besoin de collaborateurs ? d'une voiture ? Privilégier le bon sens et la clarté de la présentation. Adapter le niveau du projet en fonction des ressources disponibles. Se faire accompagner : banquier, agent comptable, association. Il faut également penser à bien choisir ses collaborateurs lorsque l'on veut créer sa SOCIETE. Il faut s'entourer de personnes sur lesquelles on peut compter (motivés, prêts à partager les risques...). Lors de la présentation du projet au banquier, il faut être capable de fournir un business plan sur trois ans ainsi qu'un flux de trésorerie à douze mois. En France, l'Insee a effectué en 2009 une étude sur la pérennité des entreprises créées. Parmi les entreprises créées en 2006, deux sur trois sont toujours actives en 2009. Les chances de survie dépendent d'abord des conditions dans lesquelles le créateur a préparé son projet4. L'INSEE a renouvelé son enquête pour les entreprises créées en 20105. Le constat est que 7 sur dix sont encore actives trois après leur création (71 %) alors que 66 % des entreprises créées en 2006 existaient trois ans après). La pérennité est la plus faible dans le secteur du commerce (64 %) et la plus forte dans le secteur de la santé (85 %). Les SOCIETEs sont plus pérennes que les entreprises individuelles (77 % pour les premières, 62 % pour les secondes). Pour une entreprise les chances d'être pérenne augmentent si le créateur a suivi des études supérieures, et/ou s'il a de l'expérience dans le métier. Le besoin de se réaliser professionnellement et l'envie de travailler en tant qu'indépendant sont les principaux facteurs de la création d'une entreprise. Même si l'aspect pécuniaire est une des trois principales raisons que retient l'entrepreneur, il s'agit avant tout de s'accomplir soit en innovant, soit en poursuivant la même activité à son propre compte. Véritable frein aux nouveaux défis, la peur de l'échec a pu être enrayée par l'instauration du statut d'auto-entrepreneur qui a ainsi fortement contribué à la création de nouvelles entreprises. Le dossier ACCRE doit être déposé auprès du CFE en même temps que la déclaration de création ou de reprise d'entreprise. Pour obtenir le versement de l'ARCE, il faut fournir à Pole Emploi l'attestation d'admission au bénéfice de l'ACCRE adressée par l'URSSAF sous 1 mois. En cas de défaut, il suffit de faire une déclaration sur l'honneur de l'absence de notification. Une coopérative d'activités et d'emploi (CAE - on parle aussi de coopérative d’activités ou coopérative d'entrepreneurs), telle que définie par la loi sur l'économie sociale et solidaire de juillet 20141 est, en France, une structure permettant la création et le développement d'activités économiques par des entrepreneurs (personnes physiques). Les CAE proposent une alternative à la création d'entreprise classique à toute personne souhaitant se mettre à son compte pour vivre de son savoir-faire, tout en bénéficiant de droits sociaux, en étant accompagnée et en mutualisant des ressources (accompagnement, comptabilité, etc.). Les entrepreneurs sont accompagnés par la structure pour trois étapes : tester leur activité, dans le cadre d'un contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE) ; devenir salarié de la coopérative sous le statut d'entrepreneur-salarié (par un contrat à durée indéterminée, puis un contrat d'« entrepreneur salarié associé » au 1er janvier 2015) ; enfin de participer au fonctionnement de la coopérative en devenant associé (sociétariat). La coopérative d'activité et d'emploi peut avoir pour forme légale soit une SOCIETE coopérative et participative (SCOP), soit une SOCIETE coopérative d'intérêt collectif (SCIC), soit une SOCIETE coopérative à responsabilité limitée (SCRL). Les coopératives d'activités et d'emploi font partie de l'économie sociale et solidaire.

FOSSES
Région : Île-de-France
Département : Val-d'Oise
Arrondissement : Sarcelles
Canton : Fosses
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Roissy Pays de France
Maire
Mandat : Pierre Barros (PCF)
2014-2020
Code postal : 95470
Code commune : 95250
Vous trouverez ici des avocats, comptables, investisseurs, conseillers, consultant, coach...
Gentilé : Fossatussiens
Création de sites Internet, sites Web, développement et référencement.
Population : 9 566 hab. (2015 en augmentation de 0,01 % par rapport à 2010)
Densité : 2 650 hab./km2
CONSEIL ET ASSISTANCE POUR LA CREATION D’ENTREPRISES
Coordonnées : 49° 06' 00- nord, 2° 29' 00- est
Altitude : 75 m
Min. 65 m
Max. 130 m
Superficie : 3,61 km2

SITE INTERNET : http://www.ville-fosses95.fr

Fosses est une commune française idéale pour créer et développer son entreprise. Vous y trouverez des conseils, consultants, coach, avocats, comptables... située dans le département du Val-d'Oise en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Fossatussiens. Située à l'extrême Nord-Est du département du Val d'Oise, dans le Pays de France, Fosses s'inscrit comme un rectangle irrégulier et très allongé de 4 km de long environ sur 1,5 km dans sa partie la plus large. Avant 1925 : seul existait le village avec sa mairie et son église (XII - XIIIe siècles). Années1930 : la création de la gare et de la ligne de chemin de fer Paris-Compiègne favorisent l'arrivée d'une population ouvrière sur la commune, qui donne naissance au quartier dit des"Jardins-Ouvriers" et à la construction d'un premier lotissement de 350 pavillons, "la France Foncière". Années1970 : deuxième vague d'urbanisation. La ZAC du plateau est constituée. Le programme est constitué de 1500 maisons individuelles et de 300 logements collectifs HLM. La ville se situe en plaine de France, à 30 km environ au Nord-Est de Paris. Elle est coupée en deux parties : Fosses-village et le reste de la ville (Plateau et la Cabine). L'Ysieux, petit affluent de l'Oise de 12 kilomètres de longueur y prend sa source. Les communes limitrophes sont Survilliers, Saint-Witz, Marly-la-Ville, Bellefontaine, Luzarches et La Chapelle-en-Serval (dans le département voisin de l'Oise). La ville de Fosses est desservie par la gare de Survilliers - Fosses sur la ligne D du RER, et l'autoroute du nord A1, sortie 7. Les principaux quartiers sont : La gare de Survilliers-Fosses, France Foncière, un quartier proche de la gare, Provinces, Le village, qui est la partie ouest de la commune et la plus ancienne, Les Trois Collines, un ensemble de quartiers pavillonnaires, avec un parc du même nom, Le Quartier des musiciens, Le Plateau, qui est un quartier résidentiel de la commune, La Cabine.

Église Saint-Étienne, Grande-Rue, au village (classée monument historique par arrêté du 18 mars 191312) : Elle a été édifiée pendant deux campagnes de construction, dont la première entre 1170 et 1200 porte sur le chœur, le croisillon nord, l'absidiole nord, la nef et les deux bas-côtés. Ces derniers ont cependant été reconstruits au xvie siècle. Le croisillon sud et la chapelle de la chapelle de la Vierge ont été ajoutées pendant la seconde campagne vers 1230 / 1240 environ, et présentent ainsi des différences par rapport à leurs homologues au nord. L'ensemble est de style gothique primitif, comme l'indiquent le remarquable clocher et la sculpture des chapiteaux, qui sont de belle facture et représentent de façon assez naturaliste quelques éléments de la flore locale. L'on ne peut en même temps pas nier l'influence persistante de l'architecture romane, qui se traduit par la forme en plein cintre des fenêtres issues de la première campagne, et par le plan en hémicycle du chœur, que l'église de Fosses partage avec quelques autres églises gothiques de la même époque. L'absidiole nord est d'une conception archaïque, et son architecture est moins évoluée que celle de son homologue de l'église de Luzarches, pourtant de cinquante ans plus ancienne. La nef appartient à un type protogothique se caractérisant par des fenêtres hautes alignées au-dessus des piliers des grandes arcades, conçue pour ne pas être voûtée. Un changement de parti est toutefois intervenu lors de la construction du mur du sud, dont les fenêtres sont désormais situées au-dessus des arcades, qui sont donc de plus faible hauteur ; des contreforts latéraux indiquent que l'option d'un voûtement d'ogives a été retenue. Celui-ci ne s'est jamais réalisé, et l'église est effectivement bâtie à l'économique, avec emploi très limité de la pierre de taille et une restriction de l'ornementation au strict nécessaire. La sobriété architecturale avait été compensée par des peintures murales, dont ne subsistent plus que des vestiges, assez éloquents pour permettre une reconstitution. Peu avant le milieu du xiiie siècle, la nef a été dotée d'un nouveau portail occidental, dont l'agencement fait preuve d'une ambition que l'on ne constate pas ailleurs dans l'église. Elle est la seule église villageoise de style essentiellement gothique primitif dans tout l'est du Val-d'Oise, et à ce titre précieux témoin de l'histoire. Aujourd'hui bien restaurée, elle a toutefois été évincée du calendrier des messes de la paroisse, et l'église Saint-Étienne ne joue presque plus aucun rôle dans la vie religieuse locale. Le logis de l'ancienne ferme Delambre à côté du portail de l'église Saint-Étienne : Les façades simples sont en pierres brutes sans décoration aucune. Derrière le bâtiment, des fouilles archéologiques sont menées depuis 1991 et ont mis au jour d'éloquents vestiges d'une riche activité potière, du ixe au xviie siècle. Le monument aux morts, Grande-Rue, au village : édifiée initialement à l'honneur des soldats tombés au cours de la Première Guerre mondiale, sous la forme d'un petit obélisque, l'espace encore libre a ensuite été utilisé pour inscrire les victimes de la Deuxième Guerre mondiale et des guerres dans la France d'outre-mer.
L'ancienne école « Fosses Gare », puis « école Henri-Barbusse », avenue Henri-Barbusse : construite entre 1932 et 1936 dans le style moderniste influencé par l'Art déco qui fut appliqué à de nombreux édifices publics de la région à cette époque, elle se distingue par l'utilisation de l'effet décoratif du triangle, sur les pignons et gables au-dessus des portails, ainsi que par les toitures aiguës de la multitude de lucarnes. Ce fut une école à quatre classes avec des logements pour deux instituteurs à l'étage. Sa construction était devenue nécessaire avec la création de nouveaux lotissements à proximité de la gare, à partir du début des années 1920 : jusque-là, Fosses se limitait au vieux village éloigné de 2 500 m de cette école. - En raison de la séparation des sexes, l'on trouve deux cours de récréation (l'une devant, l'une derrière) ; chacune avec un préau et des sanitaires. L'ancienne école est aujourd'hui utilisée comme école Population de musique et de danse. Y logent également les locaux des antennes de Fosses du secours populaire français et de la croix rouge. La façade attend une réhabilitation.

AUTRES VILLES VOISINES POUR CREER SA SOCIETE :
BELLEFONTAINE 95270
LA CHAPELLE EN SERVAL 60520
MARLY LA VILLE 95670
ORRY LA VILLE 60560
PUISEUX EN FRANCE 95380
SURVILLIERS 95470
VILLERON 95380