Bienvenue chez Eminence Grise, l’Association pour la création et le développement d’entreprises. Nos adhérents , vous proposent leur aide. Cliquez sur l’icône de votre besoin et recevez gratuitement jusqu’à trois propositions par métier.

Si vous le souhaitez nos experts peuvent étudier votre projet afin d’envisager les forces et les autres points à étudier.

Cliquez sur l’icône puis
remplir le formulaire > >

Création et développement d’entreprise à Bretigny-Sur-Orge


AVOCAT A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Recherche AVOCAT pour les affaires ? Trouver un cabinet d’AVOCATS pour créer les statuts de société ? Tout au long de son exercice professionnel, l'AVOCAT français est soumis à une déontologie aussi détaillée que stricte, décrite notamment par le Règlement Intérieur National ou RIN12, qui est le code de déontologie des AVOCATS. Les missions de l'AVOCAT sont variées. Outre le conseil et la défense judiciaire, l'AVOCAT peut également exercer comme conciliateur ou médiateur en résolution de litiges qui pourra être sollicité au magistrat responsable de l'instance comme prévu aux dispositions de l'article 127 du code de procédure civile. Hormis l'aide juridictionnelle, prise en charge par l'État, qui permet aux justiciables (sous certaines conditions, notamment de ressources) d'être assistés et/ou représentés en justice gratuitement (aide juridictionnelle totale) ou à moindre coût (aide juridictionnelle partielle), l'AVOCAT perçoit des honoraires. Il en existe de trois sortes : le premier est calculé en fonction du nombre d'heures consacrées au traitement de l'affaire ; le deuxième est calculé de manière forfaitaire, quel que soit le temps consacré au traitement de l'affaire ; le troisième est calculé en fonction du résultat (par exemple, un certain pourcentage de la somme allouée par une décision de justice). En France il n'est pas possible de convenir d'un honoraire exclusivement dépendant du résultat, de sorte qu'il faudra que l'honoraire de résultat vienne en complément d'un honoraire au temps passé ou forfaitaire. Il sera enfin utilement précisé que les honoraires des AVOCATS sont libres. Le nombre d'AVOCATS a crû de plus de 42 % en France de 2002 à 2012. On dénombre 56 176 AVOCATS en France au 1er janvier 2012. Il y a, en France, 86 AVOCATS pour 100 000 habitants, en moyenne ; plus d'un AVOCAT sur deux est une femme. Un AVOCAT est une personne qui pratique le droit, en tant qu'AVOCAT, AVOCAT, conseiller, et non en tant que juriste ou conseiller juridique. Travailler en tant qu'AVOCAT implique l'application pratique de théories et de connaissances juridiques abstraites pour résoudre des problèmes individualisés spécifiques, ou pour promouvoir les intérêts de ceux qui engagent des AVOCATS pour fournir des services juridiques. Le rôle de l'AVOCAT varie considérablement d'une juridiction à l'autre, et il ne peut donc être traité ici que dans les termes les plus généraux. En pratique, les juridictions juridiques exercent leur droit de déterminer qui est reconnu comme étant un AVOCAT. Par conséquent, le sens du terme «AVOCAT» peut varier d'un endroit à l'autre.
En Australie, le terme «AVOCAT» désigne à la fois les AVOCATS et les avoués (que ce soit en pratique privée ou en tant que juriste d'entreprise).
Au Canada, le mot «AVOCAT» ne désigne que les personnes qui ont été admises au barreau ou, au Québec, les notaires de droit civil. Les AVOCATS de common law au Canada sont officiellement et proprement appelés «barristers and solicitors», mais ils ne devraient pas être appelés «AVOCATS», puisque ce terme a une signification différente dans l'usage canadien. Cependant, au Québec, les AVOCATS de droit civil (ou AVOCATS en français) s'appellent souvent «AVOCAT» et parfois «AVOCAT et AVOCAT» en anglais, et tous les AVOCATS au Québec, ou AVOCATS du reste du Canada lorsqu'ils pratiquent en français, sont adressés avec le titre honorifique, "Moi." ou "Maître".
En Angleterre et au Pays de Galles, le terme «AVOCAT» désigne les personnes exerçant des activités juridiques réservées et non réservées, telles que les AVOCATS, les AVOCATS, les AVOCATS, les AVOCATS étrangers, les conseils en brevets, les mandataires, les notaires, les commissaires pour les serments, les conseillers en immigration et les services de gestion des réclamations. La loi de 2007 sur les services juridiques définit les «activités légales» qui ne peuvent être exercées que par une personne habilitée à le faire en vertu de la loi. «AVOCAT» n'est pas un titre protégé. En Inde, le terme «AVOCAT» est souvent utilisé familièrement, mais le terme officiel est «AVOCAT» tel que prescrit par la Advocates Act, 1961. En Écosse, le mot «AVOCAT» fait référence à un groupe plus spécifique de personnes ayant reçu une formation juridique. Il comprend spécifiquement les AVOCATS et les AVOCATS. Dans un sens générique, il peut également inclure des juges et du personnel de soutien formé par le droit. Aux États-Unis, le terme désigne généralement les AVOCATS qui peuvent pratiquer le droit. Il n'est jamais utilisé pour désigner des agents de brevets ou des parajuristes. En fait, il existe des restrictions réglementaires pour les non-juristes comme les parajuristes qui pratiquent le droit. D'autres nations ont tendance à avoir des termes comparables pour le concept analogue.

COMPTABLE A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Recherche COMPTABLE pour gérer sa compta et produire son bilan de fin d’année ? Trouver un cabinet COMPTABLE vous assister dans la gestion de votre société ? Comptabilité ou comptabilité est la mesure, le traitement et la communication de l'information financière sur les entités économiques telles que les entreprises et les sociétés. Le domaine moderne a été créé par le mathématicien italien Luca Pacioli en 1494. La comptabilité, appelée «langue des affaires», mesure les résultats des activités économiques d'une organisation et transmet cette information à une variété d'utilisateurs, y compris les investisseurs, les créanciers, gestion et régulateurs. Les praticiens de la comptabilité sont connus comme des COMPTABLE. Les termes «comptabilité» et «reporting financier» sont souvent utilisés comme synonymes. La comptabilité peut être divisée en plusieurs domaines, y compris la comptabilité financière, la comptabilité de gestion, l'audit externe, la comptabilité fiscale et la comptabilité analytique. Les systèmes d'information COMPTABLE sont conçus pour soutenir les fonctions COMPTABLE et les activités connexes. La comptabilité financière est axée sur la communication de l'information financière d'une organisation, y compris la préparation des états financiers, aux utilisateurs externes de l'information, tels que les investisseurs, les autorités de réglementation et les fournisseurs; et la comptabilité de gestion se concentre sur la mesure, l'analyse et la communication de l'information à des fins d'utilisation interne par la direction. L'enregistrement des transactions financières, de sorte que les résumés des états financiers puissent être présentés dans des rapports financiers, est connu sous le nom de comptabilité, dont la comptabilité en partie double est le système le plus courant. La comptabilité est facilitée par les organismes COMPTABLE tels que les normalisateurs, les cabinets COMPTABLE et les organismes professionnels. Les états financiers sont habituellement vérifiés par les cabinets COMPTABLE et préparés conformément aux principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR). Les PCGR sont établis par diverses organisations normatives telles que le Financial Accounting Standards Board (FASB) aux États-Unis et le Financial Reporting Council au Royaume-Uni. À partir de 2012, «toutes les grandes économies» ont l'intention de converger vers ou d'adopter les Normes internationales d'information financière (IFRS). Les deux mots COMPTABLE et COMPTABLE étaient utilisés en Grande-Bretagne au milieu des années 1800, et sont dérivés des mots accompting et COMPTABLE utilisés au 18ème siècle. En anglais moyen (utilisé à peu près entre le 12ème et la fin du 15ème siècle) le verbe "rendre compte" avait la forme accounten, qui était dérivé du vieux mot français aconter, qui est à son tour lié au mot latin vulgaire computare, signifiant " compter ". La base de computare est le putare, qui "variait signifier tailler, purifier, corriger un compte, donc compter, calculer, aussi bien que penser". Le mot "COMPTABLE" est dérivé du mot français compter, qui est également dérivé du mot italien et latin computare. Le mot était autrefois écrit en anglais comme "accomptant", mais au fil du temps le mot, qui a toujours été prononcé en laissant tomber le "p", est devenu progressivement changé à la fois dans la prononciation et dans l'orthographe de son présent. La comptabilité a été diversement définie comme la tenue ou la préparation des dossiers financiers d'une entité, l'analyse, la vérification et la déclaration de ces dossiers et "les principes et procédures de comptabilité"; cela fait aussi référence au métier de COMPTABLE. La comptabilité se réfère à l'occupation ou la profession d'un COMPTABLE, en particulier en anglais britannique. La comptabilité financière met l'accent sur la communication de l'information financière d'une organisation aux utilisateurs externes de l'information, tels que les investisseurs, les investisseurs potentiels et les créanciers. Il calcule et enregistre les transactions commerciales et prépare des états financiers pour les utilisateurs externes conformément aux principes COMPTABLE généralement reconnus (PCGR). Les PCGR, à leur tour, découlent d'un large accord entre la théorie et la pratique de la comptabilité, et évoluent au fil du temps pour répondre aux besoins des décideurs. La comptabilité financière produit des rapports axés sur le passé - par exemple les états financiers établis en 2006 sur les résultats de 2005 - sur une base annuelle ou trimestrielle, en général sur l'organisation dans son ensemble. Cette branche de la comptabilité est également étudiée dans le cadre des examens du conseil d'administration pour la qualification en tant qu'actuaire. Il est intéressant de noter que ces deux professionnels, COMPTABLE et actuaires, ont créé une culture d'être des rivaux. La comptabilité de gestion met l'accent sur la mesure, l'analyse et la communication de l'information qui peut aider les gestionnaires à prendre des décisions pour atteindre les objectifs d'une organisation. En comptabilité de gestion, les mesures internes et les rapports sont fondés sur l'analyse coûts-avantages et ne sont pas tenus de respecter le principe COMPTABLE généralement accepté (PCGR). En 2014, la CIMA a créé les principes de comptabilité de gestion mondiale (GMAP).

CREATION SITE INTERNET A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Création de SITES INTERNET, développement de SITES WEB pour votre entreprise ou votre société. Pour créer un site sur mesure pour vendre en ligne ou présenter ses produits.
Constituants des pages. La structure et le contenu, en HTML ou en XHTML. La présentation avec les feuilles de style CSS. Le graphisme par découpage et intégration des images GIF, JPG, PNG, MNG. Le comportement en Javascript qui sera géré côté client par le navigateur. La navigation et l'échange de données par l'intermédiaire du protocole HTTP et l'utilisation de Web Service ou d'AJAX. L'animation en Flash ou en SVG, et depuis fin 2014, avec certains attributs du CSS3 ainsi que l'utilisation du Canvas avec le Javascript. L'incorporation de multimédias. Le dynamisme au niveau de la gestion de contenu se fera côté serveur avec des langages de développement de type PHP, Java, ASP,... fonctionnant avec un serveur Web. La plateforme Node.js permet la création de serveur web en Javascript, ainsi le dynamisme se fait en Javascript que ce soit côté client, ou serveur. Dans le cadre d'un SITE INTERNET d'entreprise, le web design est défini selon les objectifs qui lui sont fixés : SITE WEB corporate : l'objectif premier est de développer la visibilité de l'offre et de la marque. Les sous-objectifs fixés au web design sont la validation de la lisibilité de l'identité de la société, l'amélioration de la qualité du trafic (plus profond), la facilitation de création d'un capital relationnel entre les visiteurs et le SITE WEB (donc l'entreprise, optimiser les temps de réponses des pages. SITE INTERNET e-commerce : l'objectif premier est de transformer les visites en ventes. Le premier KPI affecté au web design est la réduction du taux d'abandon du panier (63 % en moyenne). Landing page : l'objectif d'une atterripage est de capter un visiteur pour des sous objectifs diverses : alimenter une base de données mail de suspects, de prospects, de demande de contact pré-qualifiées... trois tâches sont affectées au web design : temps d'accès, cohérence du message entre celui qui capte le visiteur et celui de la landing page dans un objectif d'avoir un maximum de trafic intéressé, adaptation du formulaire de saisie à la cible visée pour avoir un nombre minimal d'abandon de formulaires. Un SITE WEB, ou simplement site, est un ensemble de pages web et de ressources reliées par des hyperliens, défini et accessible par une adresse web. Un site est hébergé sur un serveur web accessible via le réseau mondial internet ou un intranet local. L'ensemble des SITES WEB constituent le World Wide Web. Aujourd’hui, le Web est accessible via le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) et les URL (Uniform Resource Locator). Les fichiers hébergés sur le SITE INTERNET reposent sur du HTML (HyperText Markup Language) et d'autres langages complémentaires. Le protocole HTTP permet au client (généralement via un navigateur web) d'accéder à des ressources par un URL. HTML et de structurer les données ou lier les ressources entre elles, notamment avec des liens hypertextes.

On parle parfois de « SITE INTERNET » au lieu de SITE INTERNET. On devrait parler de SITE WEB à destination d'internet, mais par abus de langage, l'expression SITE INTERNET reste souvent utilisée. Les SITES WEB ne sont pas forcément accessibles sur internet. Par exemple, les intranet peuvent contenir un ou plusieurs SITES WEB non accessibles via internet. Les différentes étapes de la conduite d'un projet web peuvent être résumées ainsi : lancement : étude des besoins, de la concurrence et de l'existant pour l'établissement d'un cahier des charges ; conception : élaboration de la structure (arborescence), du contenu des pages web et en particulier de la page d'accueil et éventuellement un moteur de recherche, du graphisme, qui font partie du cahier des charges fonctionnel ; réalisation : voir ci-dessous ; production : le site est mis en ligne, devient accessible au public ciblé ; exploitation : phase de maintenance et de promotion du site, avec notamment le référencement naturel (Netlinking) ou payant (Google Adwords, Microsoft Adcenter, ou autres).
L'étape de réalisation comprend : la réservation et gestion d'un nom de domaine (l’adresse web à laquelle le site est accessible) ; la mise en œuvre d'une infrastructure d'hébergement du site (serveurs web, base de données...) ; le développement de l'interface utilisateur (frontend), la partie visible dans le navigateur ; les différentes pages sont décrites en langages connus des navigateurs web, principalement HTML, CSS et JavaScript. Les éléments graphiques (et éventuellement des publicités servant à rémunérer le site) sont intégrés dans ces pages ; le développement de l'arrière plan (backend), la partie qui fonctionne côté serveur. La création d'un site peut être confiée à une agence web, un travailleur indépendant, ou faite soi-même. Si la création est déléguée, il est important en amont d'avoir défini un premier cadrage ou cahier des charges du projet3. Pour développer un SITE INTERNET soi-même, il est possible d'utiliser un éditeur de pages web ; pour les développeurs web avertis, un simple éditeur de texte peut suffire. On peut aussi avoir recours à un système de gestion de contenu.


RECHERCHE DE FINANCEMENT A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Recherche de fonds ou de CAPITAUX pour démarrer ou développer son entreprise ? Trouver des fonds ou le CAPITAL de départ est possible. L’association Eminence Grise vous aide par ses partenaires. La recherche de fonds / Il existe plusieurs moyens pour trouver des fonds :
- Le Love Money'ou ricum ' qui consiste à demander de l'argent à ses proches (familles, amis, collègues de travail), - L'association loi 1901 Love money pour l'emploi, dont l'objet est de rapprocher même au-delà des proches et en complément: les voisins, les épargnants locaux, régionaux, voir nationaux qui sont sensibilisés par le projet d'entreprise ou qui connaissent le projet par relations. Cette association s'oriente depuis 2011 plus particulièrement pour financer la post-création (deux ou trois ans après la création de l'entreprise) Les Montants sont collectés, entreprise par entreprise. Les épargnants souscrivent à une augmentation de CAPITAL de l’entreprise qu’ils ont choisi et reçoivent en contrepartie de leur versement, sous forme d’actions, une part de propriété de l’entreprise. Chaque opération de collecte de fonds rassemble de 30 à 100 personnes par entreprise et le montant recueilli représente alors entre 100K€ à 400K€ par entreprise et par opération. Ces CAPITAUX peuvent dans certains cas être collectés en plusieurs fois, voir sur un ou deux ans. Les épargnants, personnes physiques, peuvent déduire de leurs impôts un pourcentage non négligeable des sommes versées en souscription au CAPITAL de ces entreprises : Ils peuvent déduire 18 % sur l'IR (Impôt sur le Revenu) et 50 % sur l'ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).
- Les prêts d'honneur, proposés par certaines collectivités locales ou des associations de prêts d’honneur comme Réseau Entreprendre.
- Le microcrédit, proposé en France par certaines associations comme l'Adie (L'Association pour le droit à l'initiative économique).
- L'emprunt classique auprès d'un établissement de crédit (le montant empruntable est fonction des garanties apportées et du business plan réaliste démontré).
- Le financement participatif (en anglais crowdfunding) qui permet le financement par toutes personnes convaincues par le(s) porteur(s) de projet via une plateforme internet. Le crowdfunding se décline en plusieurs catégories: le financement en don sans contrepartie (HelloAsso), avec contrepartie (KissKissBankBank, Ulule, Patreon) le financement en prêt Lendix, SPEAR, Unilend, Lendopolis) et l'equity crowdfunding (Wiseed, SparkUp, Anaxago, SmartAngels). Ces différents types de crowdfunding se complètent et permettent à des particuliers de trouver les financements dont ils ont besoin. En commerce et restauration, Bulb in Town permet par exemple de financer son projet en échange de contreparties en nature ou de parts de CAPITAL de l'entreprise1.
- Les business angels. Ils interviennent en général dans une phase très amont dans le développement de l'entreprise.
- Les fonds de Capital risque.
- Appel public à l'épargne : modification de la définition.
- C'est un effet du rapprochement du droit français avec ce qui se fait dans les principaux pays européens et cela a été réalisé à l'occasion de l'ordonnance de mise en application de la loi sur la modernisation de l'économie.
- Depuis le 1er avril 2009, on ne parle plus d'appel public à l'épargne mais d'offre au public de titres financiers. Cela concerne toujours les titres de CAPITAUX émis par les sociétés par actions, les titres de créance et les parts d'organisme de placement, mais cela fait, notamment, plus moderne : on ne vient pas demander de l'argent à l'épargnant mais on lui offre plutôt la possibilité de le confier aux 'opérateurs' avisés.
Ce faisant, les règles liées à l'ancienne modalité sont supprimées ainsi que le statut de société 'faisant appel public à l'épargne.
- En accompagnement de cette évolution, on notera :
- la suppression du minimum de CAPITAL à 225 000 € pour les sociétés par action pour l'offre nouvelle au public. Dorénavant, qu'elles y recourent ou non, leur CAPITAL doit être de 37 000 € seulement. En outre, ce sera à l'opérateur de marchés de fixer les critères de CAPITAL et le montant minimal pour les conditions d'admission à la cotation sur le marché réglementé,
- la limitation de l'obligation de réalisation du rapport de contrôle interne et de gouvernance,
- la possibilité pour les SAS (Sociétés par Actions Simplifiées) de procéder à une offre au public de titres à condition que le montant par investisseur et par offre ou la valeur nominale dépasse le seuil de 50 000 €, tel que fixé par l'AMF. À noter cependant que ces SAS restent exclues de l'offre au public de titres financiers ou de l'admission sur un marché réglementé de leurs actions.
- l'autorisation, pour les sociétés de procéder à une augmentation de CAPITAL sans droit préférentiel de souscription par placement privé, dans la limite de 20 % du CAPITAL social et par an,
- la suppression, pour les sociétés dont les actions sont admises aux négociations sur un marché réglementé, de l'obligation d'annexer à leurs comptes annuels l'inventaire des valeurs mobilières détenues à la clôture de l'exercice.

CONSEIL, COACH, CONSULTANT A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Recherche CONSULTANT, CONSEILLER, FORMATEUR, STRATEGE, COACH, pour agir dans l’entreprise ? Aide à la CREATION DE SOCIETE (ou d’entreprises), de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER PERSONNEL grâce à notre association pour la création d’entreprise. Les consultants en gestion n'ont aucune obligation légale d'avoir des qualifications. Il appartient à l'acheteur de ces services de décider qui ils embauchent. Les fonctions des services de CONSEIL sont généralement réparties en huit catégories de tâches. Les consultants peuvent servir de ponts pour l'information et le savoir, et les consultants externes peuvent fournir ces services de transition plus économiquement que les entreprises clientes elles-mêmes. Marvin Bower, le directeur à long terme de McKinsey, a mentionné les avantages de l'externalité d'un consultant, qu'ils ont une expérience variée en dehors de la société cliente. Les consultants ont des compétences spécialisées dans les tâches qui impliquent des coûts élevés de coordination interne pour les clients, tels que des changements à l'échelle de l'organisation ou la mise en œuvre de la technologie de l'information. En outre, en raison des économies d'échelle, leur concentration et leur expérience dans la collecte d'informations dans le monde entier et dans l'ensemble des industries rendent leur recherche d'information moins coûteuse que pour les clients. En général, différentes approches de la consultation peuvent être considérées comme se situant quelque part le long d'un continuum, avec une approche «experte» ou prescriptive à une extrémité, et une approche facilitatrice à l'autre. Dans l'approche de l'expert, le consultant joue le rôle d'expert et fournit des CONSEILS d'expert ou de l'aide au client, par rapport à l'approche de facilitation, avec moins de participation et moins de collaborations avec le (s) client (s). Avec une approche de facilitation, le consultant se concentre moins sur des connaissances spécifiques ou techniques d'experts, et plus sur le processus de consultation lui-même. En raison de cette focalisation sur le processus, une approche de facilitation est aussi souvent appelée «consultation de processus», Edgar Schein étant considéré en Amérique comme le praticien le plus connu. Les firmes de consultants énumérées ci-dessus se rapprochent davantage de l'approche experte de ce continuum. De nombreux cabinets de CONSEIL sont organisés en une matrice structurée, où un «axe» décrit une fonction ou un type de CONSEIL: stratégie, opérations, technologie, direction, amélioration des processus, gestion des talents, ventes, etc. un secteur d'activité: par exemple, le pétrole et le gaz, le commerce de détail et l'automobile. Ensemble, ils forment une matrice, les consultants occupant une ou plusieurs «cellules» dans la matrice. Par exemple, un consultant peut se spécialiser dans les opérations pour le secteur de la vente au détail, et un autre peut se concentrer sur l'amélioration des processus dans l'industrie pétrolière et gazière en aval. Le CONSEIL en gestion se réfère généralement à la prestation de services aux entreprises, mais il existe de nombreuses spécialités telles que la gestion stratégique, le CONSEIL en technologies de l'information, le CONSEIL en ressources humaines, le CONSEIL financier, le CONSEIL en management, la conception, le management, dont beaucoup se chevauchent, et dont la plupart sont offerts par les grandes sociétés de CONSEIL diversifiées. Les sociétés de CONSEIL dites "de boutique", cependant, sont de plus petites organisations se concentrant sur quelques-unes de ces spécialités. Une société de CONSEIL ou cabinet de consulting est une entreprise qui délivre des avis ou des recommandations sur ce qu'il convient de faire dans une organisation pour en améliorer un aspect. Les services de ces sociétés visent à améliorer le fonctionnement et la performance, actuels ou futurs, d'une organisation publique ou privée : entreprise, association, ministère, collectivité territoriale, syndicat, etc. Les sociétés de CONSEIL, appelés cabinets ou firmes, assistent les administrateurs des entreprises en leurs fournissant des experts-CONSEIL, également appelés consultants ou CONSEILlers, généralement formés au management dans les écoles de commerce.

AGENCE DE COMMUNICATION A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Recherche spécialiste de la COMMUNICATION, une agence de COMMUNICATION, un FORMATEUR en COMMUNICATION, pour agir dans l’entreprise ? Aide à la COMMUNICATION, de l’entreprise indépendante à la structure importante, votre CONSEILLER en COMMUNICATION, grâce à notre association Eminence Grise. Créer un logo, une identité visuelle une charte graphique… Une agence de communication ou agence de publicité est une société chargée d'élaborer la communication interne et externe d'une entreprise, collectivité, association... Elle a deux objectifs : le recrutement de nouveaux acheteurs et la fidélisation des acheteurs acquis. Elle revêt différentes formes : offres financières (prix spécial, vente en lot, quantité en plus, couponing et offre de remboursement) ou offres « dotation » (prime directe, prime différée, prime auto-payante, jeu, concours).

Au-delà de ces deux objectifs principaux, un usage intensif des outils de la promotion des ventes pour des questions liées au sur-stock a été entrepris depuis les années 1990. Ainsi, la plupart des enseignes de distribution souffrent aujourd'hui de ne plus pouvoir vendre hors promotion. En effet, la réglementation française interdit toutes formes de vente en dessous du prix de revient du produit en dehors des périodes légales de soldes. Ainsi, les distributeurs se doivent de gérer leur stock au plus près par d'autres moyens d'écoulement. Les relations publiques se définissent de façon très large, comme un ensemble de techniques de communication destinées à développer une relation de confiance, d’estime et d’adhésion entre une entreprise, une marque et de multiples publics : consommateurs, distributeurs, leaders d’opinion, pouvoirs publics et plus largement opinion publique. Les relations presse consistent en une communication par l’intermédiaire de la presse écrite et audiovisuelle. Le questionnement qui précède toute stratégie de communication est le suivant :
QUOI : quel produit, service, action, que veut-on promouvoir ?
POURQUOI : quels sont les objectifs ? (type d'objectifs : de notoriété, d'image, de comportement, d'information)
A QUI : auprès de quelles cibles? (Définition des cibles, et de leurs freins et motivations.)
COMBIEN : quel budget est-il alloué ?
COMMENT : par quels moyens - adaptés à chaque cible, et en fonction du budget
QUAND : selon quel planning
DE QUI : qui est le porte-parole des messages de l'organisation ?
Différentes étapes de la stratégie de Communication :
L'analyse marketing de l'entreprise (sa culture, ses valeurs, sa place sur le marché) et du produit, de la marque, du contexte concurrentiel, des besoins exprimés ou à susciter, des méthodes de fabrication… aboutit à un positionnement du produit.
Élaboration des différentes actions de création en fonction des cibles retenues et du positionnement : axes et thèmes des messages ; visuels, symbole interne : intranet, presse d'entreprise…). Après avoir défini le rôle de la communication dans la stratégie marketing, il est nécessaire de centrer les objectifs sur l’essentiel afin de ne pas se disperser. Il s’agit, en outre, d’inscrire ces objectifs dans la durée et d’avoir une approche globale de la communication. C’est-à-dire, de veiller à la complémentarité des programmes d’actions qui constituent le mix de communication. Les trois principales catégories d’objectifs de communication correspondent à la hiérarchie des effets définis par le modèle AIDA. Ils peuvent être schématisés comme suit : Les objectifs cognitifs ("faire connaître") : ils touchent la notoriété, l'information sur l'entreprise, la collectivité ou l'entité qui communique (annonceur). Les objectifs affectifs : ils touchent l'image de l'annonceur. On les appelle aussi "objectifs d'image". Leur finalité est de "faire aimer" un produit, un service, ou autre, de le rendre attractif. Les objectifs conatifs : ce sont les objectifs comportementaux. Comment faire déplacer dans un centre commercial par exemple, comment inciter à la consommation. Ils sont en rapport direct avec le vécu personnel du consommateur…
Les cibles de communication se définissent comme les groupes des personnes visées par une action de communication. À chaque cible correspond un moyen d'action, mais les mêmes moyens d'actions peuvent s'adresser à plusieurs cibles différentes, si la teneur du message diffère afin de correspondre précisément à la cible visée. La stratégie de communication détermine les différentes cibles comme faisant partie d'un schéma de type merchandising - à savoir tous les canaux concernés par l'action mise en œuvre. Il existe des cibles directes (le consommateur) et des cibles indirectes (le distributeur, le prescripteur, le leader d'opinion...).

ASSISTANCE A LA CREATION D’ENTREPRISES A BRETIGNY-SUR-ORGE :
Audit de CREATION D’ENTREPRISES. Evaluez votre projet de création de SOCIETE gratuitement grâce à nos experts d’entreprises. Le dispositif global d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise géré par le ministère chargé du Travail regroupe un ensemble de mesures : une mesure d’exonération de cotisations sociales ; l’attribution de chéquiers-conseils ; et, pour certains bénéficiaires, une aide financière et des mesures d’accompagnement et de suivi personnalisé (dispositif NACRE). L'ACCRE permet une exonération de cotisations sociales pendant 12 mois (cotisations d'assurance-maladie, maternité, invalidité, décès, prestations familiales, retraite de base) dans la limite de 120 % du SMIC (19 656 € pour 2011). Au-delà, seul le complément est soumis à cotisations. L'aide concerne les demandeurs d'emploi indemnisés. Les cotisations CSG-CRDS et retraite complémentaire demeurent dues. La demande de l'ACCRE doit être effectuée dans les 45 jours après la déclaration de création d'entreprise, sous peine d'en perdre le bénéfice. Les personnes qui créent ou reprennent une entreprise peuvent bénéficier de l'ACCRE si elles exercent effectivement le contrôle de leur entreprise. Les entrepreneurs en SCOP peuvent en bénéficier collectivement (plusieurs personnes peuvent obtenir séparément l'aide pour un seul et même projet), aux conditions suivantes : - qu'ils détiennent collectivement plus de 50 % du capital, - qu'un ou plusieurs d'entre eux aient la qualité de dirigeant, - et que chaque demandeur détienne au moins 1/10e de la fraction du capital détenue par la personne qui possède la plus forte. Ex. : le « plus grand associé » détient 50 % des parts sociales, chaque bénéficiaire doit détenir au moins 5 % des parts. Le démarrage en EURL, puis un basculement en SARL SCOP pose problème, car il y aura difficulté de maintien de 50 % de parts sociales (même si le droit de vote n'est pas lié aux parts sociales). Le dossier ACCRE doit être déposé auprès du CFE en même temps que la déclaration de création ou de reprise d'entreprise. Pour obtenir le versement de l'ARCE, il faut fournir à Pole Emploi l'attestation d'admission au bénéfice de l'ACCRE adressée par l'URSSAF sous 1 mois. En cas de défaut, il suffit de faire une déclaration sur l'honneur de l'absence de notification. Une coopérative d'activités et d'emploi (CAE - on parle aussi de coopérative d’activités ou coopérative d'entrepreneurs), telle que définie par la loi sur l'économie sociale et solidaire de juillet 20141 est, en France, une structure permettant la création et le développement d'activités économiques par des entrepreneurs (personnes physiques). Les CAE proposent une alternative à la création d'entreprise classique à toute personne souhaitant se mettre à son compte pour vivre de son savoir-faire, tout en bénéficiant de droits sociaux, en étant accompagnée et en mutualisant des ressources (accompagnement, comptabilité, etc.). Les entrepreneurs sont accompagnés par la structure pour trois étapes : tester leur activité, dans le cadre d'un contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE) ; devenir salarié de la coopérative sous le statut d'entrepreneur-salarié (par un contrat à durée indéterminée, puis un contrat d'« entrepreneur salarié associé » au 1er janvier 2015) ; enfin de participer au fonctionnement de la coopérative en devenant associé (sociétariat). La coopérative d'activité et d'emploi peut avoir pour forme légale soit une SOCIETE coopérative et participative (SCOP), soit une SOCIETE coopérative d'intérêt collectif (SCIC), soit une SOCIETE coopérative à responsabilité limitée (SCRL). Les coopératives d'activités et d'emploi font partie de l'économie sociale et solidaire. Elles représentent, 6500 salariés et 1500 personnes en accompagnement, et 100 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulé (2012). La création d'entreprise est l'activité qui consiste à rassembler divers facteurs de production, produisant pour la vente de biens ou services et distribuant des revenus en contrepartie de l'utilisation des facteurs. En 2010, selon l'INSEE 622 000 entreprises sont créées dont la moitié sous le statut d'auto-entrepreneur, soit 7 % de plus qu'en 2009. Dans la plupart des pays francophones, il existe des organismes chargés d'aider les créateurs d'entreprise. Ils diffusent des informations utiles sur leurs sites internet : en France : Agence France Entrepreneur (anciennement « Agence Pour la Création d'Entreprises ») ; Chambre de commerce et d'industrie en France : réseau qui propose des conseils personnalisés et de l'accompagnement dans le cadre d'Entreprendre en France. L'Union européenne a demandé aux États-membres de mettre en place des guichets d'entreprises afin qu'ils s'acquittent de leur devoir d'information, l'objectif principal étant la création pour chaque pays d'un portail d’accès à l’usage des entreprises en vue de remplir l'ensemble des formalités administratives. De plus en plus d'établissements français d'enseignement supérieur, grandes écoles de commerce (HEC, ESSEC, ESCP) ou d'ingénieurs (École polytechnique, Institut d'Optique Graduate School, École nationale supérieure des mines d'Alès, ENSIIE, Telecom SudParis, ou encore Arts et Métiers ParisTech) proposent des dispositifs en développement (2014) de création d'entreprise. Ceci comprend des cours spécifiques, des animations, voire la disposition d'un incubateur ou encore d'un réseau d'alumni business angels. Créer une entreprise nécessite de faire aboutir différentes étapes : Trouver une idée à partir de vos atouts, vos intérêts, vos goûts et motivations ainsi que les grandes tendances. Il n'est pas forcément obligatoire de trouver une idée innovante pour réussir un projet de création d'entreprise : Une grande majorité des CREATIONS D’ENTREPRISES qui réussissent sont la copie de business existants.

BRETIGNY SUR ORGE
Région : Île-de-France
Département : Essonne
Arrondissement : Palaiseau
Canton : Brétigny-sur-Orge (chef-lieu)
Intercommunalité : Communauté d'agglomération Cœur d'Essonne Agglomération
Maire
Mandat : Nicolas Méary (UDI)
2014-2020
Code postal : 91220
Code commune : 91103
Vous trouverez ici des avocats, comptables, investisseurs, conseillers, consultant, coach...
Gentilé : Brétignolais
Création de sites Internet, sites Web, développement et référencement.
Population : 26 215 hab. (2015 en augmentation de 12,35 % par rapport à 2010)
Densité : 1 800 hab./km2
CONSEIL ET ASSISTANCE POUR LA CREATION D’ENTREPRISES
Coordonnées : 48° 36' 41- nord, 2° 18' 21- est
Altitude : Min. 41 m
Max. 97 m
Superficie : 14,56 km2

SITE INTERNET : http://www.bretigny91.fr

Brétigny-sur-Orge est une commune française idéale pour créer et développer son entreprise. Vous y trouverez des conseils, consultants, coach, avocats, comptables... située à vingt-huit kilomètres au sud de Paris dans le département de l’Essonne en région Île-de-France. Elle est le chef-lieu du canton de Brétigny-sur-Orge. Site agricole important dès l’époque gallo-romaine, territoire morcelé entre plusieurs fiefs au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime dont plusieurs disposaient d’une ferme, enrichie par l’arrivée au xixe siècle du chemin de fer, elle conserve encore ses activités agraires grâce à la présence depuis 1899 des Établissements de graineterie Lucien Clause. Au xxe siècle intervint une nouvelle expansion avec la construction de plusieurs grands ensembles et la création en 1938 d’une base aéronautique militaire conduisant à l’établissement du Centre d'essais en vol de Brétigny-sur-Orge, théâtre de nombreux records. Brétigny-sur-Orge est une commune française idéale pour créer et développer son entreprise. Vous y trouverez des conseils, consultants, coach, avocats, comptables..., située dans le département de l'Essonne et la région Île-de-France. On appel les habitans de brétigny-sur-orge les Brétignolais. Brétigny-sur-Orge est surtout connu pour être le berceau de l'aviation. Sur la commune se trouve la base aérienne 217 qui abrite notamment : L'Institut de médecine aérospatiale du service de santé des armées. Le site départemental de Météo-France fermé en 2006. Dans le passé, la base aérienne 217 a également abrité le Centre d'Essais en Vol (CEV) qui était un des plus importants au monde. Construit en 1938, utilisé par les Allemands pendant la guerre, il était utilisé par des tests et des mises au point de matériel sophistiqués. Cette tâche est maintenant réalisée sur la base aérienne 125 d'Istres. Le 15 août 1953, Jacqueline Auriol fut la première femme à passer le mur du son avec 1223 km/h à bord d'un Mystère II. Aujourd'hui, il n'y a plus d'avions à Brétigny ; la piste est inutilisée car bien que longue, elle est située en zone très urbanisée. Durant la Guerre de Cent Ans, le 8 mai 1360, Français et Anglais s'entendent à Brétigny pour faire la paix, mais il s'agit ici d'un hameau d'Eure-et-Loir faisant partie de la commune de Sours, près de Chartres. Brétigny-sur-Orge est située au sud de l’agglomération parisienne et au nord du département français de l’Essonne, au cœur de la région naturelle du Hurepoix.

Son territoire occupe une superficie de mille quatre cent cinquante-six hectares dont près de 49 % ont conservé un caractère rural et 40 % sont occupés par l’espace urbain construit. Situé sur le versant est de la vallée de l’Orge qui parcourt le plateau du Hurepoix, le territoire s’étage entre une altitude basse de quarante et un mètres et haute de quatre-vingt-dix-sept mètres. Dans sa plus grande largeur, le territoire s’étend sur quatre kilomètres et deux cent-trente mètres et dans sa plus grande longueur sur cinq kilomètres et huit cent mètres. L’institut national de l'information géographique et forestière donne les Coordonnées géographiques 48°36'38" N et 02°18'32" E au point central de ce territoire. Centrale dans le département, Brétigny-sur-Orge est implantée à vingt-huit kilomètres au sud de Paris-Notre-Dame, point zéro des routes de France, dix kilomètres au sud-ouest d’Évry, douze kilomètres au sud-est de Palaiseau, quatre kilomètres au sud-est de Montlhéry, cinq kilomètres au nord-est d’Arpajon, douze kilomètres à l’ouest de Corbeil-Essonnes, quatorze kilomètres au nord-ouest de La Ferté-Alais, vingt-trois kilomètres au nord-est d’Étampes, vingt-quatre kilomètres au nord-est de Dourdan et vingt-six kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt. Elle est en outre située à cent vingt et un kilomètres au sud-ouest de Brétigny dans l’Oise et à cent trente-sept kilomètres au sud-est de Brétigny dans l’Eure. Britiniacum en 1146, Bretigniacum en 1548, Breteigny. Les origines de Brétigny remontent à l’ère de la Gaule romaine. L’étymologie du nom provient du latin « britiniacum » ce qui veut dire « propriété du breton ». Le nom atteste donc que le territoire était à cette période attribué à un Breton, venant de l'île de Bretagne, la Grande-Bretagne d'aujourd’hui, à l'époque des migrations bretonnes (vie siècle). Brétigny fait partie du domaine royal des rois mérovingiens (ve au viiie siècle). Lors de la création de la commune, le nom s’orthographiait Bretigny sans accent aigu, celui-ci fut ajouté en 1801 et la mention de la rivière en 1898. Sur le territoire de la commune furent découverts au cours de fouilles archéologiques des outils et un dépôt votif de la Protohistoire et la Préhistoire, attestant d’une présence humaine36. Des fondations de villa rustica et de la vaisselle gallo-romaine prouvent l’importance agricole du lieu depuis cette époque. Le domaine fut cité en 697 sous le nom de Britiniacus dans l’acte de fondation du monastère de Limours.

AUTRES VILLES VOISINES POUR CREER SA SOCIETE :
GUIBEVILLE 91630
LE PLESSIS PATE 91220
LEUDEVILLE 91630
LINAS 91310
LONGPONT SUR ORGE 91310
MONTLHERY 91310
SAINT MICHEL SUR ORGE 91240
SAINTE GENEVIEVE DES BOIS 91700